In­jec­tion de bio­mé­thane : sé­cu­ri­té, fia­bi­li­té et sobriété. L’ex­per­tise Girus

En­tre­tien avec OLI­VIER BEGOUEN Res­pon­sable du dé­ve­lop­pe­ment de Girus

Green Innovation - - Dossier Special - Propos recueillis par Sa­my El­laou­zi

Girus GE a réa­li­sé en tant qu’as­sis­tant à maî­trise d’ou­vrage et maître d’oeuvre des études de fai­sa­bi­li­té ain­si que dif­fé­rentes réa­li­sa­tions pour l’épu­ra­tion du bio­gaz pro­duit à par­tir de la mé­tha­ni­sa­tion de dif­fé­rents en­trants, aus­si bien par voie sèche que li­quide : or­dure mé­na­gère, boue de sta­tion d’épu­ra­tion, dé­chets agri­coles, etc. Fort de cette ex­pé­rience, Oli­vier Begouen res­pon­sable du dé­ve­lop­pe­ment chez Girus va ré­pondre à nos ques­tions.

Green In­no­va­tion. Pour­riez-vous nous dé­tailler les sa­voir-faire de Girus ?

Oli­vier Begouen. Girus est évi­dem­ment un concep­teur d’ins­tal­la­tions com­plexes au­tour de pro­cess spé­ci­fiques de trai­te­ment, de va­lo­ri­sa­tion des dé­chets et des éner­gies, mais l’en­tre­prise dé­ve­loppe son ex­per­tise en AMO ou MOE avec une grande ca­pa­ci­té à mo­bi­li­ser les res­sources adap­tées aux be­soins dans le do­maine de la mé­tha­ni­sa­tion ter­ri­to­riale. Nous pro­po­sons aus­si un sa­voir-faire spé­ci­fique d’en­sem­blier (AMO lot pro­cess, glo­bal, in­ter­face), MOE gé­né­rale (y com­pris clé en main), et en­fin du conseil en ex­ploi­ta­tion.

Green In­no­va­tion. Dans quels do­maines Girus in­ter­vient-il ?

Oli­vier Begouen. Nous avons des do­maines d’ex­per­tises très va­riés puisque Girus in­ter­vient sur les dos­siers ICPE, la MOE VRD, la MOE Bâ­ti­ment, les pro­cess de pré­pa­ra­tion des sub­strats, la ges­tion de l’air et des odeurs, l’épu­ra­tion et l’in­jec­tion du bio­gaz, le Bio­gaz car­bu­rant, la four­ni­ture d’éner­gie ou en­core la mé­tha­ni­sa­tion en voie sèche

Green In­no­va­tion. Pour­riez-vous nous in­di­quer à quels ni­veaux in­ter­ve­nez-vous dans le pro­ces­sus d’in­jec­tion du bio­gaz ?

Oli­vier Begouen. Notre ex­pé­rience nous a per­mis de dé­ve­lop­per une ap­proche in­dus­trielle des dif­fé­rentes tech­no­lo­gies d’épu­ra­tion : mem­brane, PSA, la­vage à l’eau, la­vage aux amines, etc. Nous in­ter­ve­nons aus­si sur la sé­cu­ri­té, la fia­bi­li­té et la sobriété éner­gé­tique des ins­tal­la­tions. Pour tous les pro­jets, Girus GE im­pose une ap­proche in­dus­trielle, ce en dé­fi­nis­sant dès la phase d’avant-pro­jet : • Les zones Atex, au ni­veau des équi­pe­ments et des ca­na­li­sa­tions (bio­mé­thane à haute pres­sion – 67 bars). • Les dis­po­si­tifs à mettre en oeuvre, afin d’évi­ter que les im­pacts d’un in­cen­die ou d’une ex­plo­sion dus à une fuite de bio­gaz ou bio­mé­thane sortent des li­mites de pro­prié­tés (étude in­cen­die/ ex­plo­sion ICPE). • La quan­ti­té et la qua­li­té du bio­gaz pro­duit, no­tam­ment en terme de concen­tra­tion en hy­dro­gène sul­fu­ré, am­mo­niaque et Com­po­sé Or­ga­nique Vo­la­tile, afin d’im­po­ser les trai­te­ments spé­ci­fiques en amont de l’étape d’épu­ra­tion. • Le trai­te­ment né­ces­saire des gaz pauvres (Off-gaz) afin d’évi­ter la dis­per­sion des pol­luants dans l’air (la­vage à l’eau) et d’une forte pro­por­tion de mé­thane dans l’at­mo­sphère (PSA).

Green In­no­va­tion. Quels sont se­lon vous les élé­ments es­sen­tiels à la via­bi­li­té d‘une ins­tal­la­tion ?

Oli­vier Begouen. Il est pri­mor­dial pour une ins­tal­la­tion d‘épu­ra­tion de bio­gaz de dé­fi­nir les risques et de prendre les dis­po­si­tions né­ces­saires. Il faut éga­le­ment di­mi­nuer les temps d’ar­rêt afin d’in­jec­ter le maxi­mum de bio­mé­thane dans le ré­seau et consom­mer au mi­ni­mum d’éner­gie ou alors ré­cu­pé­rer au maxi-

mum l’éner­gie ther­mique afin d’amé­lio­rer le ren­de­ment éner­gé­tique de l’ins­tal­la­tion.

Green In­no­va­tion. Quels sont les prin­ci­paux risques ?

Oli­vier Begouen. Les risques sur une ins­tal­la­tion d’épu­ra­tion sont prin­ci­pa­le­ment dus à la pré­sence de bio­gaz et de bio­mé­thane (ex­plo­sion ou in­cen­die), aux ma­chines tour­nantes (risques au­di­tifs et phy­siques) ou en­core aux sources de cha­leur. Les ins­tal­la­tions doivent donc être conformes à la di­rec­tive ma­chines (2006/42/CE) et ATEX (1999/92/CE).

Green In­no­va­tion. Avez-vous un ca­hier des charges spé­ci­fique à res­pec­ter ?

Oli­vier Begouen. Au stade de la consul­ta­tion des en­tre­prises, les ca­hiers des charges doivent aus­si im­po­ser les spé­ci­fi­ca­tions tech­niques sur les ma­té­riaux et ma­té­riels (re­don­dance en cas d’équi­pe­ment stra­té­gique, pro­tec­tion contre la cor­ro­sion, etc.). Un contrat d’en­tre­tien et de main­te­nance doit être mis en oeuvre, avec des en­ga­ge­ments sur les per­for­mances, no­tam­ment en termes de dis­po­ni­bi­li­té, de taux de con­som­ma­tion élec­trique, de ré­cu­pé­ra­tion de cha­leur et de taux d’épu­ra­tion. Sont à pré­voir les sé­cu­ri­tés né­ces­saires conformes aux di­rec­tives ma­chines et ATEX (ins­tru­men­ta­tion de sé­cu­ri­té à pré­voir, concep­tion du cir­cuit de com­mande et des fonc­tions sé­cu­ri­té) ou en­core la classe d’ap­pa­reil en zone ATEX, le sys­tème de sé­cu­ri­té in­cen­die, etc. Pour ter­mi­ner, les pro­jets de contrôle de per­for­mances sont à gé­rer afin d’évi­ter tous risques de né­go­cia­tion après la si­gna­ture du contrat. Plus con­crè­te­ment, nous avons consul­té sept en­tre­prises pour le pro­jet de bio­gaz d’Ar­cis pro­po­sant cha­cune des tech­no­lo­gies dif­fé­rentes. Nous avons en­suite re­te­nu les deux or­ga­ni­sa­tions ré­pon­dant à nos cri­tères de per­for­mances éle­vées et sur­tout per­met­tant de réa­li­ser des contrats d’en­tre­tien et de main­te­nance sur une du­rée de 15 ans.

Green In­no­va­tion. Vous in­ter­ve­nez donc en amont du pro­jet, mais qu’en est-il pour sa concré­ti­sa­tion et sa mise en oeuvre ?

Oli­vier Begouen. Con­cer­nant la phase de réa­li­sa­tion, GIRUS GE vé­ri­fie les études d’exé­cu­tion des en­tre­prises, les ana­lyses de risques (gaz, ma­chines) et les dos­siers des équi­pe­ments sous pres­sion (DESP). Nous contrô­lons éga­le­ment les dif­fé­rentes in­ter­faces no­tam­ment au ni­veau des sé­cu­ri­tés : lot épu­ra­tion, lot mé­tha­ni­sa­tion, lot élec­tri­ci­té/au­to­ma­tisme. Nous vé­ri­fions aus­si les es­sais des équi­pe­ments et ca­na­li­sa­tions no­tam­ment de par les épreuves en pres­sion et contrô­lons les es­sais de per­for­mances réa­li­sés par les en­tre­prises en col­la­bo­ra­tion avec l’ex­ploi­tant. En­fin, du­rant l’ex­ploi­ta­tion GIRUS GE est à même de pro­po­ser au maître d’ou­vrage un sui­vi de l’ex­ploi­ta­tion, no­tam­ment sur les per­for­mances de l’ins­tal­la­tion.

Green In­no­va­tion. Pour­riez-vous nous ci­ter quelques ré­fé­rences et/ou lo­ca­li­sa­tions sur les­quelles vous êtes in­ter­ve­nus ?

Oli­vier Begouen. Nous sommes in­ter­ve­nus sur le site de Bio­gaz D’ar­cis, Agri­maine, CA Bas­sin d’au­rillac, la ville de Laon, Si­per, en Mar­ti­nique, sur le Grand Di­jon, Géo­texia, Smet 71, Bil ta Gar­bi, etc. Nous dis­po­sons de très so­lides ré­fé­rences.

Green In­no­va­tion. Pré­sen­tez-nous le groupe El­ci­maï.

Oli­vier Begouen. Il s’agit de la mai­son mère de Girus GE. Nous cou­vrons l’en­semble du ter­ri­toire avec ses 14 sites ré­par­tis en France. Le groupe El­ci­maï em­ploie 380 per­sonnes, dont 230 dans le Pôle In­gé­nie­rie & Ar­chi­tec­ture ef­fec­tue du conseil en­vi­ron­ne­men­tal, in­dus­triel et lo­gis­tique. Il s’agit d’un ac­teur de l’usine 4.0, pro­mo­teur de l’éco­no­mie cir­cu­laire dans le cadre d’une éco­lo­gie in­dus­trielle et en­vi­ron­ne­men­tale. Le groupe s’avère donc on ne peut plus di­ver­si­fié.

Green In­no­va­tion. Qui sont les clients du groupe El­ci­maï ?

Oli­vier Begouen. Nous comp­tons par­mi nos clients les sociétés Can­dia, Cla­rins, Da­none, Gruau, Guerlain, In­ter­mar­ché, La Poste, Mi­che­lin, Nest­lé, Nuxe, Per­nod-Ri­card, Ri­coh, Sa­fran, Sa­no­fi, Se­noble, Sis­ley, Vy­gon.

Green In­no­va­tion. Si vous de­viez adres­ser un mes­sage à nos lec­teurs, quel se­rait-il ?

Oli­vier Begouen. Que vous soyez pro­mo­teur ou por­teur d’un pro­jet de mé­tha­ni­sa­tion qui est confron­té aux en­jeux tech­niques, contrac­tuels, fi­nan­ciers, en­vi­ron­ne­men­taux et ré­gle­men­taires, GIRUS GE vous pro­pose un ac­com­pa­gne­ment glo­bal pour dé­fi­nir vos be­soins fonc­tion­nels, struc­tu­rer vos choix et sé­cu­ri­ser les points clés du pro­jet dans le sou­ci per­ma­nent d’une maî­trise des coûts et des dé­lais !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.