K-RÉVERT, le spé­cia­liste de l’éva­po-concen­tra­tion des di­ges­tats

Green Innovation - - Dossier Special -

La mé­tha­ni­sa­tion agri­cole, in­dus­trielle ou col­lec­tive, gé­nère une quan­ti­té im­por­tante de di­ges­tat qui peut être re­va­lo­ri­sée. Ex­pli­ca­tions de Julien Bro­chier, Di­rec­teur gé­né­ral de K-RÉVERT

K-RÉVERT est une jeune so­cié­té créée en 2014. Elle est is­sue de Viv­lo, une PME fa­mi­liale spé­cia­li­sée dans le trai­te­ment des eaux usées in­dus­trielles, ins­tal­lée de­puis 2006 à Saint-Sa­vin. « Nous étions ré­gu­liè­re­ment sol­li­ci­tés par le monde agri­cole, se rap­pelle Julien Bro­chier, Di­rec­teur com­mer­cial de Viv­lo et di­ri­geant de KRÉVERT. Nous avons donc dé­ve­lop­pé cer­tains de nos pro­cé­dés d’éva­po-concen­tra­tion des eaux usées au trai­te­ment des di­ges­tats pour ré­pondre à l’attente des uti­li­sa­teurs et dé­ve­lop­per et adap­ter nos ma­chines aux ren­dus que vou­laient les uti­li­sa­teurs. Le pôle R&D a dé­fi­ni les ob­jec­tifs en termes de ren­dus des pro­duits fi­naux, le bu­reau d’étude conçu les ma­chines et notre ate­lier les a construites der­rière ! » Sachant que le di­ges­tat est com­po­sé de 80 à 90 % d’eau, la ré­duc­tion de ses vo­lumes de sto­ckage et l’aug­men­ta­tion de ses va­leurs fer­ti­li­santes, qui re­posent sur la sé­pa­ra­tion de l’eau des autres élé­ments du di­ges­tat, consti­tuent donc une com­po­sante es­sen­tielle d’un pro­jet de mé­tha­ni­sa­tion trop sou­vent sous-es­ti­mé.

UNE LO­GIQUE D’ÉCO­NO­MIE CIR­CU­LAIRE

Outre la ré­duc­tion des vo­lumes de di­ges­tat, l’éva­po-concen­tra­tion per­met d’iso­ler l’azote qui pour­ra ser­vir d’en­grais en sub­sti­tu­tion à des pro­duits in­dus­triels et d’aug­men­ter la concen­tra­tion des élé­ments fer­ti­li­sants à haute va­leur ajou­tée. Ce fai­sant, la tech­no­lo­gie K-RÉVERT per­met au di­ges­tat d’en­trer dans une lo­gique d’éco­no­mie cir­cu­laire. De son cô­té, l’eau is­sue de la trans­for­ma­tion ré­pond aux normes de re­jet dans le mi­lieu na­tu­rel. Le di­ges­tat est alors le lien qui per­met à plu­sieurs ex­ploi­ta­tions agri­coles de s’échan­ger des pro­duits qui passent du sta­tut de ré­si­dus à ma­tières pre­mières. Cette ges­tion du di­ges­tat s’ins­crit dans une lo­gique ter­ri­to­riale qui li­mite les tran­sports et donc les éma­na­tions de CO2.

DES SO­LU­TIONS À FA­ÇON

K-RÉVERT tra­vaille au­jourd’hui sur tous les sites de mé­tha­ni­sa­tion, sur­tout agri­coles (70 %), in­dus­triels (15 %) ou même col­lec­tifs (15 %). Tous ren­contrent la pro­blé­ma­tique de ges­tion de ces di­ges­tats qui re­pré­sentent de très gros vo­lumes et qui coûtent donc chers à gé­rer, à trans­por­ter et à épandre der­rière. Les sys­tèmes mis en place par les équipes de K-RÉVERT équipent aus­si bien des sites pro­dui­sant 8 000 tonnes an­nuelles de di­ges­tat que ceux dé­pas­sant les 150 000 tonnes. La PME isé­roise a ain­si équi­pé une ins­tal­la­tion re­grou­pant 48 éle­veurs dans le sud-ouest. « Comme pour cha­cune de nos réa­li­sa­tions, nous y avons ap­por­té des so­lu­tions à fa­çon pour s’adap­ter au ca­hier des charges du client, pré­cise Julien Bro­chier. En ef­fet, nos sys­tèmes s’ap­pliquent dans de fi­lières de co­gé­né­ra­tion ou d’in­jec­tion de bio­gaz. Ils sont mo­du­lables, avec de nom­breuses confi­gu­ra­tions pos­sibles afin d’ap­por­ter une ré­ponse op­ti­male. Nos so­lu­tions peuvent s’adap­ter aux sys­tèmes d’épan­dage exis­tants et per­mettent de pro­duire des fer­ti­li­sants li­quides à la norme NFU 42001. »

RDV À EXPOGAZ 2017 !

L’ob­jec­tif de K-RÉVERT est d’en­core mieux va­lo­ri­ser les co­pro­duits is­sus de la mé­tha­ni­sa­tion ap­pe­lés di­ges­tats. Il ré­pond au mar­ché de la mé­tha­ni­sa­tion qui est en pleine crois­sance et en attente d’in­no­va­tions. Il a une am­bi­tion de dé­ploie­ment large sur un mar­ché de di­men­sion eu­ro­péenne où les no­tions d’agri­cul­ture du­rable, de tran­si­tion éner­gé­tique et d’en­vi­ron­ne­ment sont dé­ter­mi­nantes et for­te­ment crois­santes. K-RÉVERT se­ra pré­sent à Ex­po­bio­gaz 2017 (stand B 42), un sa­lon qui se tien­dra à Bor­deaux les 31 mai et 1er juin pro­chains. La so­cié­té pro­po­se­ra même une vi­site de l’une de ses ins­tal­la­tions proches en Dor­dogne la veille du sa­lon pour faire dé­cou­vrir ses pro­cé­dés aux vi­si­teurs.

Contact K-RÉVERT

Tél. 04 74 43 30 22 - Email : contact@k-revert.fr - www.k-revert.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.