édito

Green Innovation - - Edito -

La mo­der­ni­sa­tion de la Chine, à marche for­cée, de­puis la fin des an­nées 1970, a conduit à un vaste pro­ces­sus d’in­dus­tria­li­sa­tion, avec pour co­rol­laire un fort be­soin en main-d’oeuvre. Ce­lui-ci a en­traî­né un in­tense mou­ve­ment de po­pu­la­tion de­puis les cam­pagnes vers les villes, et s’est ac­com­pa­gné d’une ur­ba­ni­sa­tion in­ten­sive, sou­vent au dé­tri­ment de l’en­vi­ron­ne­ment et du pa­tri­moine ur­bain. Du­rant ces trente der­nières an­nées, la con­som­ma­tion d’éner­gie du pays, in­duite par ce fan­tas­tique bond en avant éco­no­mique, a été mul­ti­pliée par dix. De­ve­nue la deuxième puis­sance éco­no­mique mon­diale, la Chine est dé­sor­mais face à un dé­fi ma­jeur. Comment pour­suivre une telle crois­sance sans, dans le même temps, mettre en dan­ger l’ave­nir même du pays par un usage in­con­sé­quent de ses res­sources na­tu­relles (ma­tières pre­mières, éner­gie, air et eau) ? De­puis un peu plus d’une di­zaine d’an­nées, les au­to­ri­tés chi­noises ont ain­si mul­ti­plié les ac­tions en fa­veur du dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de l’en­vi­ron­ne­ment. Et dans son der­nier plan quin­quen­nal pu­blié en mars 2011, Pé­kin a of­fi­ciel­le­ment an­non­cé la né­ces­si­té d’édi­fier une so­cié­té du­rable et res­pec­tueuse de l’en­vi­ron­ne­ment, en y consa­crant 1,4 % du PIB na­tio­nal et en ré­dui­sant de ma­nière dras­tique l’usage de res­sources éner­gé­tiques fos­siles. Un en­ga­ge­ment confir­mé lors de la si­gna­ture de l’Ac­cord de Pa­ris sur le climat, fin 2015, pour le­quel Pé­kin fait fi­gure de pro­mo­teur zé­lé. Cette pos­ture consti­tue dé­sor­mais l’un des pi­liers de la stra­té­gie chi­noise de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. Les tech­no­lo­gies de pro­duc­tion d’éner­gie photovoltaïque illus­trent par­fai­te­ment cette dy­na­mique, la Chine fi­gu­rant dé­sor­mais comme le lea­der mon­dial dans ce do­maine, grâce à la mise en place d’une po­li­tique de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale fon­dée sur deux concepts : « go glo­bal » et « brin­ging in ». Dans les faits, une stra­té­gie in­dus­trielle pla­ni­fiée, sou­te­nue par d’im­por­tants moyens fi­nan­ciers et de R&D, sou­tient la ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion des en­tre­prises chi­noises du sec­teur. Une po­li­tique qu’on ai­me­rait bien voir ap­pli­quée en France et en Eu­rope, tant l’écart est grand entre les pos­tures politiques de nos di­ri­geants, pleines de ré­so­lu­tion et d’am­bi­tion, et la réa­li­té concrète, éco­no­mique et in­dus­trielle, du mo­ment…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.