Le Chi­nese Bu­si­ness Club, pla­te­forme in­con­tour­nable du monde des af­faires fran­co-chi­nois

Green Innovation - - Sommaire - Par Laurent Mer­lain Jour­na­liste spé­cia­li­sé

Le Chi­nese Bu­si­ness Club consti­tue le plus im­por­tant car­re­four de lob­bying et de bu­si­ness bi­la­té­ral fran­co-chi­nois en France. Six fois par an, ses 350 membres, per­son­na­li­tés politiques ou chefs d’en­tre­prises de France et de Chine, se ren­contrent dans des pa­laces pa­ri­siens en com­pa­gnie de cé­lé­bri­tés de pre­mier plan.

Ha­rold Pa­ri­sot, un jeune en­tre­pre­neur fran­çais, est le fon­da­teur du Chi­nese Bu­si­ness Club (CBC). Di­plô­mé de l’ESSEC et au­di­teur de l’IHEDN, il tra­vaille quatre an­nées chez Deutsche Te­le­kom puis quatre autres chez Bouygues Te­le­com. En 2011, il crée sa so­cié­té de conseil spé­cia­li­sée en tran­sac­tions im­mo­bi­lières «off mar­ket». Il réa­lise alors que plu­sieurs de ses riches clients chi­nois sou­haitent ren­con­trer des di­ri­geants éco­no­miques et des jour­na­listes, bien au-de­là du do­maine im­mo­bi­lier ; c’est ain­si que lui est ve­nue l’idée de créer un bu­si­ness club axé sur le lob­bying entre Chi­nois et Fran­çais. En quatre an­nées seule­ment, Ha­rold Pa­ri­sot a réus­si à at­teindre son prin­ci­pal ob­jec­tif : tis­ser des liens d’af­faires concrets entre les plus hauts di­ri­geants des deux pays, alors même qu’en 2016, ce sont plus de 11,5 mil­liards d’eu­ros qui ont été in­ves­tis en France par des en­tre­pre­neurs chi­nois.

Un club… qui se mé­rite !

Pour adhé­rer au CBC, il faut s’ac­quit­ter d’une co­ti­sa­tion an­nuelle de 7 500 € HT ; en re­tour, ce­lui-ci or­ga­nise six ou sept dé­jeu­ners d’af­faires par an pour mettre en re­la­tion des en­tre­pre­neurs et in­ves­tis­seurs de haut ni­veau. En de­ve­nant membres du CBC, ils sont as­su­rés de cô­toyer les di­ri­geants des grandes sociétés in­ter­na­tio­nales (par exemple Ac­cor, LVMH, Bouygues…) ain­si que les di­ri­geants des fonds d’in­ves­tis­se­ments chi­nois ma­jeurs (tels que Fo­sun, DongFeng, Ca­thay Ca­pi­tal…). Ils peuvent aus­si échan­ger avec les di­rec­teurs de banques chi­noises telles que ICBC, Chi­na De­ve­lop­ment Bank, Chi­na Construc­tion Bank et Chi­na Exim Bank, et dis­cu­ter avec des ma­na­gers des marques chi­noises les plus en vue telles que Hua­wei, Air Chi­na, Le­no­vo, ZTE, Ali­ba­ba, WeC­hat ou en­core Chi­na Te­le­com. Plu­sieurs do­maines d’ac­ti­vi­tés y sont re­pré­sen­tés : tou­risme, télécoms, aé­ro­nau­tique, la­bo­ra­toires phar­ma­ceu­tiques, hautes tech­no­lo­gies, agroalimentaire, pour n’en nom­mer que quelques-uns. Il est éga­le­ment fré­quent d’y croi­ser des per­son­na­li­tés de pre­mier plan telles qu’Em­ma­nuel Ma­cron, Ni­co­las Sar­ko­zy, Hen­ri Gis­card d’Es­taing, Jean-Pierre Raf­fa­rin ou Al­bert II de Mo­na­co, ain­si que des in­vi­tées d’hon­neur comme So­phie Mar­ceau et Ju­liette Bi­noche. De nom­breux jour­na­listes chi­nois s’as­surent d’être pré­sents à chaque évé­ne­ment or­ga­ni­sé par le CBC. Un contexte qui s’avère idéal pour des marques eu­ro­péennes dé­si­rant at­ti­rer l’at­ten­tion de la Chine et de son énorme mar­ché in­té­rieur, ou pour toute en­tre­prise chi­noise qui sou­haite éta­blir des liens d’af­faires avec les Fran­çais. Une liste des dé­ci­deurs est re­mise à chaque membre et il peut se pla­cer à la table de son choix (sauf à la table d’hon­neur). De­puis l’ou­ver­ture du club, tous les membres ont re­nou­ve­lé leur ins­crip­tion.

Les nou­veaux ob­jec­tifs d’Ha­rold Pa­ri­sot

Le jeune homme d’af­faires songe main­te­nant à dé­ve­lop­per le CBC sur la scène in­ter­na­tio­nale. Jus­qu’ici, 64 sociétés en font par­tie et son fon­da­teur sou­haite en at­teindre une cen­taine. Il ai­me­rait éga­le­ment in­ci­ter plus de femmes d’af­faires à le re­joindre. Dé­jà, l’an­née der­nière, un club a été inau­gu­ré à Londres, un autre doit ou­vrir ses portes à Hong-Kong et un dî­ner de ga­la s’est dé­rou­lé à Pé­kin, en avril der­nier. Le CBC ne compte pas se li­mi­ter au seul cré­neau des af­faires; il a donc com­men­cé à s’ou­vrir de plus en plus aux do­maines de la culture et du sport. En s’im­pli­quant par exemple comme par­te­naire du der­nier match de football France-Chine ain­si que de la tour­née de l’Or­chestre phil­har­mo­nique de Ra­dio France en Chine.

Ha­rold Pa­ri­sot, le fon­da­teur et pré­sident du Chi­nese Bu­si­ness Club. (© Ro­méo Ba­lan­court)

In­vi­tés chi­nois lors de l’un des dî­ners du Chi­nese Bu­si­ness Club, en 2016. (© Chi­nese Bu­si­ness Club)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.