Un mo­teur d’avion hy­bride par Air­bus, Sie­mens et Rolls-Royce

Green Innovation - - Green | Innovations -

Même si le pro­jet des avions à mo­teurs hy­brides ne ver­ra le jour que dans les an­nées 2030, Air­bus, Sie­mens et Rolls-Royce ont an­non­cé qu’ils al­laient tra­vailler à un pro­to­type d’ap­pa­reil à mo­teur hy­bride, l’E-Fan X, dont les pre­miers vols sont pré­vus pour 2020.

Les tests se­ront réa­li­sés sur un avion BAe 146, un pe­tit ap­pa­reil qua­dri­mo­teur d’une cen­taine de places. Au pre­mier stade, l’un des quatre mo­teurs se­ra rem­pla­cé par le pro­to­type élec­trique de deux mé­ga­watts, cou­plé à une bat­te­rie qui se re­char­ge­ra pen­dant le vol avec l’éner­gie des trois autres mo­teurs conven­tion­nels. À terme, deux des mo­teurs de­vraient être élec­triques. Les avan­tages des avions hy­brides sont évi­dents : ré­duc­tion de la consom­ma­tion de car­bu­rant et très forte di­mi­nu­tion du bruit, d’au­tant que l’élec­tri­ci­té est par­ti­cu­liè­re­ment uti­li­sée au dé­col­lage et à l’at­ter­ris­sage. Les por­teurs du pro­jet ima­ginent un ave­nir loin­tain où l’avia­tion pour­rait sup­plan­ter le trans­port fer­ro­viaire, en par­ti­cu­lier dans des pays émer­gents où les in­fra­struc­tures sont en­core peu dé­ve­lop­pées et où le trans­port est dif­fi­cile, comme l’In­do­né­sie.

Mais avant, il va fal­loir mettre au point la tech­no­lo­gie. Le poids des bat­te­ries re­pré­sente en ef­fet un dé­fi gi­gan­tesque. Celle uti­li­sée dans le pro­to­type fa­bri­qué par les trois en­tre­prises pè­se­ra deux tonnes, un poids qu’il va fal­loir di­vi­ser par dix tout en conser­vant la même puis­sance pour que le pro­jet soit viable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.