L’AC­CI­DENT BÊTE

Grimper - - MANIP / SÉCURITÉ -

Inad­ver­tance, quand tu nous tiens ! De l’ou­bli de ponc­tua­tion dans la dic­tée du BEPC à la soi­rée foot- bières entre potes le jour de la Saint- Va­len­tin, per­sonne n’est à l’abri de l’er­reur stu­pide qui coûte cher. Le pro­blème est qu’en es­ca­lade, elle est sou­vent hors de prix. Comme un grim­peur aver­ti en vaut deux, voi­là un sur­vol des si­tua­tions dan­ge­reuses les plus fré­quentes. Pas­sez l’été cou­ché si ce­la vous fait plai­sir, mais pas dans un lit d’hô­pi­tal.

Le

fait qu’une corde, un spit, un mous­que­ton qui cassent peut tou­jours être du à un dé­faut de fa­bri­ca­tion, l’écrou­le­ment de la fa­laise sur vous peut être mis sur le dos de la fa­ta­li­té, votre co­équi­pier qui vous plante sa brosse à dents dans l’oeil peut être ex­cu­sé par l’éner­ve­ment. Mais au­cun ( ou presque) ac­ci­dent d’es­ca­lade ne vient de là. L’in­at­ten­tion, la pré­ci­pi­ta­tion, le manque d’ha­bi­tude, l’ex­cès de confiance, voi­là les vrais dan­gers. Le pire est même là car si un ac­ci­dent est tou­jours stu­pide, l’ac­ci­dent bête l’est d’au­tant plus qu’il était fa­ci­le­ment évi­table. Quels que soient le ni­veau et l’ex­pé­rience, nul n’est à l’abri. Les ve­dettes du clim­bing’biz l’ont ap­pris à leurs dé­pens. L’exemple le plus in­croyable est ce­lui de Lynn Hill ou­bliant de faire son noeud et tom­bant du haut d’un 6b+ de trente- cinq mètres au mo­ment de s’as­seoir dans son bau­drier. Elle s’en sort avec une jambe cas­sée après avoir tra­ver­sé un arbre. Fran­çois Le­grand, dans sa folle jeu­nesse, s’était fait échap­per en mou­li­nette de vingt mètres et avait ré­col­té quelques mois de cor­set. Tout aus­si crai­gnos mais sans consé­quences fâ­cheuses, on peut en­core ci­ter : >> Yann Ghes­quiers s’ap­prê­tant à des­cendre en rap­pel sans avoir re­lié son huit à son bau­drier et se pen­chant al­lè­gre­ment dans le vide. >> Fran­çois Lom­bard as­su­rant tran­quille­ment son pote, qui est par­ti sur une autre corde. >> Isa­belle Pa­tis­sier, après avoir lais­sé s’écra­ser au sol huit mètres plus bas ce­lui qu’elle était cen­sée as­su­rer, alors que le « boum » la ré­veille : « Bin, qu’est- ce qui t’ar­rive, t’étais ja­mais tom­bé là ! » > > Un pho­to­graphe pa­ri­sien ins­tal­lé sur une pe­tite vire du Ver­don, l’oeil col­lé au vi­seur après avoir en­le­vé toutes ses longes, qui gê­naient ses mou­ve­ments. >> Fay­çal Na­tech par­tant en mou­li­nette dans " l’In­vi­ta­tion au voyage" à Volx et s’aper­ce­vant aux deux tiers de la voie qu’il est peut- être par­ti un peu vite puisque per­sonne n’est à l’autre bout de la corde. >> Un com­pé­ti­teur russe mous­que­ton­nant à l’en­vers une dé­gaine lors d’une coupe du monde à Franc­fort, le mous­que­ton se met en tra­vers et ex­plose lors de la chute. Treize mètres au sol et pas une égra­ti­gnure. Ro­buste… Bref, tout peut ar­ri­ver, et si cer­tains ont de la chance, d’autres his­toires se ter­minent moins bien. La der­nière en date s’est dé­rou­lée ce prin­temps dans les Ca­lanques. Vé­ri­fiez toutes vos ma­noeuvres dix fois s’il le faut pour que ce­la ne se re­pro­duise ja­mais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.