Un

Grimper - - BLOC - High­balls « En­co­reun

géant

Dans plu­sieurs sec­teurs, les blocs sont ma­jes­tueux, des sil­houettes qui opèrent à la fois at­trac­tion et ré­pul­sion sur nous, sur­tout quand il s’agit de qui ré­duisent nos crash pad à l’état de timbres-poste dé­ri­soires. Si une di­vi­ni­té a un jour créé ce lieu, il doit s’agir d’un pas­sion­né de land art. Un An­dy Gold­wor­thy – ar­tiste spé­cia­li­sé dans le land art, cé­lèbre pour ses em­pi­le­ments de pierres – qui au­rait pas­sé une vie à en­tas­ser des pierres orange, rouges, grises, noires, à pro­duire des sculp­tures ra­cées et à agen­cer des buis­sons fleu­ris. Avant de grim­per à Ro­ck­lands, j’avais du mal à en­vi­sa­ger le terme de ligne pour qua­li­fier un pas­sage de bloc. De­puis, je trouve que le terme n’est pas usur­pé. Ce­la fait par­tie des sites où la qua­li­té de l’ou­ver­ture a pri­mé sur la quan­ti­té. Quel que soit le sec­teur, les blocs sur les­quels les ou­vreurs ont je­té leur dé­vo­lu sont ma­gni­fiques et ce quel que soit le ni­veau. Il existe dé­jà de quoi vous oc­cu­per plu­sieurs mois, plu­sieurs an­nées, peut-être une vie… Fred Ni­cole, pion­nier lé­gen­daire (pour n’en ci­ter qu’un) au­rait dit, lors d’une conver­sa­tion :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.