RO­MEYER

L’IDÉAL DRÔ­MOIS

Grimper - - EDI­TO -

Ce n’est pas un site de toute pre­mière jeu­nesse et pour­tant la fa­laise n’a pas pris une ride, grâce no­tam­ment à des équi­peurs comme Phi­lippe Sau­ry ou en­core Guillaume Ma­ri­nel­li et Quen­tin Chas­ta­gnier, qui la main­tiennent au goût du jour avec leurs nom­breuses ou­ver­tures et pas for­cé­ment dans l’ex­trême.

Ro­meyer n’est pas un site de toute pre­mière jeu­nesse et pour­tant la fa­laise n’a pas pris une ride, grâce no­tam­ment à des équi­peurs comme Phi­lippe Sau­ry ou en­core Guillaume Ma­ri­nel­li et Quen­tin Chas­ta­gnier, qui la main­tiennent au goût du jour avec leurs nom­breuses ou­ver­tures. Vous y trou­ve­rez donc une es­ca­lade pour tous les goûts puisque de tous les styles. Vi­site gui­dée de Léo De­cham­boux, un jeune haut-sa­voyard tom­bé amou­reux des lieux.

De l’es­ca­lade mais pas que !

Ima­gi­nez-vous d’abord un cadre mer­veilleux : vous êtes plon­gé au sud du Ver­cors, au plus pro­fond de la Drôme, dans le Diois… Ah le Diois ! Ce­la vous ins­pi­ret-il quelque chose de plus clair ? Se­rait-ce ici qu’est confec­tion­né avec amour et spi­ri­tua­li­té la ré­pu­tée Clai­rette de Die ? La ré­ponse est oui ! Et ce­la consti­tue un élé­ment de plus dans ma vo­lon­té de vous pous­ser à ve­nir dé­po­ser vos ba­gages plus ou moins long­temps dans ce mi­cro­cosme bien­veillant ! À cinq mi­nutes de cette pe­tite ville de Ro­meyer se dressent les ma­gni­fiques barres cal­caires qui nous in­té­ressent ici. De part et d’autre de la Mey­rosse, jo­li pe­tit tor­rent (où vous pour­rez, si vous faites at­ten­tion aux vi­pères, vous ra­fraî­chir entre deux es­sais), s’élèvent ces fa­laises, com­pactes et im­po­santes. Cette or­ga­ni­sa­tion géo­lo­gique en « V » confère de nom­breux avan­tages mal­gré une in­évi­table pe­tite marche d’ap­proche par­fois un peu raide : les sec­teurs que vous trou­ve­rez ici pro­posent des styles de grimpe d’un ex­trême à un autre, du gros dé­vers à co­los à la dalle fi­naude à gouttes d’eau, en pas­sant par des in­ter­mé­diaires tous aus­si exi­geants et es­thé­tiques les uns que les autres… Ce­la sans comp­ter les orien­ta­tions mul­tiples avec les­quelles il va fal­loir jon­gler afin de pro­fi­ter de ce spot chaque jour de chaque sai­son. L’his­toire de ce site d’es­ca­lade com­mence au dé­but des an­nées 1990, quand Nor­bert Api­cel­la le dé­couvre et ouvre les pre­mières voies. Ce der­nier a alors la bonne idée de par­ta­ger sa trou­vaille avec un ami, Phi­lippe Sau­ry. Phi­lippe est un grim­peur de Va­lence aus­si pas­sion­né qu’en­thou­siaste à l’idée d’ou­vrir des voies et sur­tout de belles voies. Ce qu’il ap­pli­que­ra en ou­vrant la grande ma­jo­ri­té des lignes de Ro­meyer. Celles-ci y sont donc ou­vertes avec le coeur, et l’ou­ver­ture est dic­tée par leur beau­té et le voyage qu’elles of­fri­ront aux fu­turs grim­peurs. Au­cun dik­tat de l’ou­ver­ture à tout prix pour em­pi­ler des lon­gueurs au mé­pris de la qua­li­té. In­dé­nia­ble­ment, Phi­lippe est un créa­teur. Au même titre qu’un au­teur ou qu’un peintre, il donne, comme tous les équi­peurs, un nom à son oeuvre. Ce­pen­dant, il le fait avec une ori­gi­na­li­té si tra­vaillée qu’il ne vous se­ra pos­sible de grim­per à Ro­meyer sans vous lais­ser sur­prendre et em­por­ter par le nom des voies qu’il y a ou­vertes. Toutes ra­content un épi­sode an­cré dans le temps, soit en re­la­tion avec des évé­ne­ments mar­quants de sa vie au mo­ment de l’équi­pe­ment, soit avec la voie elle-même ou une anec­dote de sa créa­tion. Tou­jours est-il que pour lire à tra­vers les mots, les grim­peurs ne de­vront pas hé­si­ter à ex­plo­rer les se­conds ou troi­sièmes de­grés, jeu qui plaît par­ti­cu­liè­re­ment à Phi­lippe. De plus, vous re­vi­si­te­rez ici la my­tho­lo­gie et les lé­gendes de l’An­ti­qui­té grecque, puis­qu’il s’est confron­té à ce thème du­rant une longue pé­riode jus­qu’à l’épui­ser, afin de s’ajou­ter des dif­fi­cul­tés sup­plé­men­taires à sur­mon­ter… Il af­firme d’ailleurs que c’est l’une des rai­sons pour les­quelles il aime l’es­ca­lade.

TEXTE : LÉO DE­CHAM­BOUX

PHO­TOS: RAPH FOU­RAU

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.