LE RAP­PEL

Grimper - - MANIP / SÉCURITÉ -

Avec les beaux jours, chaque grim­peur digne de ce nom va lor­gner vers les hautes cimes et les voies de plu­sieurs lon­gueurs. Si la mon­tée n’est qu’une for­ma­li­té, la des­cente en rap­pel s’avère par­fois dé­li­cate, car peu usi­tée. Pour­tant, rien de plus simple que de des­cendre en rap­pel. Ce­pen­dant, à la moindre er­reur, votre ma­noeuvre tran­quille peut vi­rer en une ga­lère noire. Voi­là toutes les as­tuces pour n’avoir que des bons sou­ve­nirs de rap­pel.

Com­ment faire un rap­pel ?

Le rap­pel de vos rêves se dé­roule de la ma­nière sui­vante : les jambes bien en ap­pui, le re­gard vers le bas, at­ten­tif afin de re­pé­rer le pro­chain re­lais ain­si que la tra­jec­toire idéale pour y al­ler. Les deux brins de corde cou­lissent par­fai­te­ment dans le des­cen­deur (huit, pla­quette, etc.) et l’on a même pen­sé à pla­cer sous ce der­nier une dé­gaine qui sé­pa­re­ra les brins, évi­tant que la corde ne se tor­sade ou se vrille. Bref, la belle vie. En des­sous du des­cen­deur, un ma­gni­fique noeud au­to­blo­quant, obli­ga­toire au moins pour le pre­mier à des­cendre, le se­cond pou­vant être as­su­ré du bas en ti­rant sur la corde. At­ten­tion tou­te­fois, pour frei­ner quel­qu’un qui des­cend dans un rap­pel de­puis le bas, il va fal­loir vrai­ment ti­rer comme un sourd sur la corde, aus­si, ce n’est pas du luxe d’avoir une cor­de­lette cha­cun, his­toire de pou­voir éga­le­ment en se­cond faire son au­to­blo­quant. Ce fa­meux au­to­blo­quant se­ra le plus sou­vent un noeud ma­chard, qui cou­lis­se­ra tant que vous le tien­drez (at­ten­tion, au bout d’un mo­ment ça brûle, chan­gez de main de temps en temps !) et qui vous blo­que­ra au­to­ma­ti­que­ment, comme son nom l’in­dique, en cas de coup de pa­nique, "as­som­mage" en règle sur une vire ou lâ­chage de corde pour cause de mor­pions-qui-grattent-vrai­ment-trop-là-j’en-peux-plus-tant-pis-je-lâche-tout.

Avant d’y al­ler

Bien va­ché au re­lais, il vous faut pré­pa­rer votre rap­pel. La pre­mière chose in­tel­li­gente à faire se­ra d’éga­li­ser les brins de votre corde. Si elle est bi­co­lore, ou avec le mi­lieu mar­qué, pas de pro­blème, le tra­vail est pré­mâ­ché. Si­non, il vous faut pas­ser un brin dans le maillon, plier les deux brins en même temps jus­qu’à la fin de la corde. Et voi­là, le tour est joué. At­ten­tion ce­pen­dant lors de votre pre­mier rap­pel, même si votre corde est bi­co­lore, votre pe­tit frère ou votre ex au­ront pu (pour des rai­sons certes fort dif­fé­rentes) vous jouer un tour et cou­per cinq mètres d’un des brins sans que vous ne le sa­chiez… Faites un noeud aux ex­tré­mi­tés si vous n’êtes pas ab­so­lu­ment sûr que la corde touche le sol. Évi­tez quand même de faire ça en cas de vent fort, de larges fis­sures ou d’arbres à foi­son… Le risque de coin­cer dé­fi­ni­ti­ve­ment le noeud est trop im­por­tant. En­fin, si la corde est bi­co­lore, il est bon de re­pé­rer quel brin vous ti­re­rez en pre­mier une fois en bas : si le maillon est pla­qué au ro­cher, il est pré­fé­rable de ti­rer le cô­té contre la pa­roi.

Prêt ? Par­tez…

Vos brins éga­li­sés, vous avez main­te­nant la corde lo­vée en double dans la main. Pla­cez la corde de telle fa­çon que les ex­tré­mi­tés partent en pre­mier et d’un geste au­guste, lan­cez tout. En cas de ga­lères po­ten­tielles (arbres, vires, etc.), il est par­fois plus in­tel­li­gent de ne rien ten­ter d’acro­ba­tique et de des­cendre en te­nant la corde, en la lais­sant se dé­rou­ler pe­tit à pe­tit.

Dé­blo­cage de l’au­to­blo­quant

Vous êtes par­ti, tout se passe bien, che­veux au vent vous pro­fi­tez de votre des­cente maî­tri­sée. Et là, c’est le drame. Vous lâ­chez l’au­to­blo­quant, et ce fourbe se bloque. Un bon point, il est fait pour ça. Il va fal­loir le dé­blo­quer. Pour ce, vous de­vez le dé­les­ter de votre poids, et donc re­mon­ter lé­gè­re­ment sur la corde. Attrapez la corde sous votre pied et re­mon­tez-la. Te­nez-la fer­me­ment en ap­pui contre le des­cen­deur, et pous­sez avec votre pied sur la boucle ain­si for­mée. Le noeud peut être dé­coin­cé. Faites un sou­rire et pour­sui­vez votre des­cente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.