LES CROI­SÉS

Grimper - - METHOD / TECHNIQUE -

Croi­ser, c’est très jo­li, ça donne un cô­té es­thé­tique et aé­rien à l’es­ca­lade, mais la ma­noeuvre est ris­quée. Il est plus fa­cile de par­tir en vrille que de maî­tri­ser avec le sou­rire. Et en­core, le croi­sé n’est pas le pire. Sou­vent, le dé­croi­sé oc­ca­sionne des sur­prises pro­blé­ma­tiques. À moins d’être sûr de son coup, ou de vou­loir épa­ter la ga­le­rie, mieux vaut s’as­su­rer qu’il n’existe pas de so­lu­tion moins foi­reuse…

il n’existe pas beau­coup de si­tua­tions où le croi­sé soit in­évi­table. La plu­part du temps, il est pos­sible de trou­ver une sé­quence plus simple. Les croi­sés sont obli­ga­toires sur pan lorsque vous les im­po­sez (ma­so­chisme), mais aus­si dans quelques voies par­ti­cu­lières (pas de chance) ou lorsque vous vous êtes plan­té dans une voie à vue (pas de chance non plus). Dans ce der­nier cas, lorsque la prise sui­vante n’est pas du bon cô­té et que vous ne pou­vez pas re­des­cendre, vous êtes bien content de maî­tri­ser le croi­sé. Les croi­sés sont im­po­sés dans deux cas : vous avez une prise dans la main sur la­quelle vous ne pou­vez pas chan­ger d’au­tant plus que la sui­vante se niche du mau­vais cô­té. Croi­sez. Vous vous aper­ce­vez qu’il vaut mieux ar­ri­ver main droite sur une prise si­tuée à votre gauche, ou vice-ver­sa. Croi­sez. Vues sous cet angle, les choses pa­raissent simples mais en­core faut-il une bonne ana­lyse. En ef­fet, si les grands croi­sés sont dif­fi­ciles à réa­li­ser, ils sont plu­tôt évi­dents à ima­gi­ner puisque de toute fa­çon, vous ne pou­vez pas faire au­tre­ment. Les pe­tits croi­sés, en re­vanche, sont plus vi­cieux. Lorsque deux prises sont côte à côte, il vaut mieux choi­sir la meilleure ou la mieux orien­tée pour en­ga­ger le mou­ve­ment sui­vant. Par exemple choi­sir la ver­ti­cale si la prise sui­vante est sur Sa­turne. Si la prise adé­quate est du mau­vais cô­té, n’hé­si­tez pas à croi­ser. Lo­gique, mais en­core faut-il y pen­ser au bon mo­ment.

Croi­sé par-des­sus

avan­cez la main droite dou­ce­ment. L’équi­libre est pré­caire, ce n’est pas le mo­ment de se ruer. Comme pour la main gauche, es­sayez de la pla­cer le plus pos­sible en ho­ri­zon­tale ou en pince his­toire de pou­voir tour­ner des­sus.

bas­sin tour­né au maxi­mum dans le sens du mou­ve­ment pour fa­ci­li­ter la ro­ta­tion des épaules. Al­lez, en­core quelques croi­sés et vous se­rez la reine de la danse du ventre.

jambe droite flé­chie. Ce dé­tail est im­por­tant car il va fal­loir la dé­plier au mo­ment du dé­croi­sé, le bas­sin re­mon­tant. Si vous n’y aviez pas pen­sé, tant pis, vous fi­ni­rez pé­ni­ble­ment sur un pied.

si vous aviez une sco­liose, pas de chance. Par contre, si vous n’en aviez pas, bien­ve­nue au club ! C’est tem­po­raire mais ça fait mal.

le pied gauche est très im­por­tant pour la suite. Il doit être pla­cé en op­po­si­tion pour per­mettre dans un pre­mier temps de ne pas bas­cu­ler et, dans un deuxième temps, de le va­lo­ri­ser en carre ex­terne, en tour­nant des­sus sans avoir à le re­pla­cer.

pre­nez la prise avec votre main gauche et pré­pa­rez-vous à conti­nuer à for­cer des­sus, même lorsque vous au­rez at­teint la sui­vante. Évi­tez ab­so­lu­ment de croi­ser avec une ver­ti­cale pure car si l’amorce du mou­ve­ment est sans pro­blème, il risque fort de se ter­mi­ner dans le dé­cor.

croi­sé à gauche, donc pied droit dans l’axe pour avoir un bon ap­pui per­met­tant de tour­ner le bas­sin plus fa­ci­le­ment. Si le pied est trop à gauche, le dé­croi­sé de­vien­dra plus dur car vous ris­quez de de­voir dé­col­ler le pied pour fi­nir le mou­ve­ment. Le pla­ce­ment des pieds dans la pré­pa­ra­tion du mou­ve­ment est pri­mor­dial, car une fois le mou­ve­ment com­men­cé, il n’est plus ques­tion de les re­pla­cer.

Ci-des­sous et page de droite : lors d’un croi­sé par-des­sus, les pieds sont pla­cés plus bas. Les prises de pieds peuvent donc dic­ter ce choix stra­té­gique. Évi­dem­ment, la hau­teur de la prise de main de dé­part donne aus­si une in­di­ca­tion pré­pon­dé­rante. Plus elle se­ra haute, plus vous au­rez ten­dance à croi­ser par-des­sus, plus elle se­ra basse, plus il se­ra lo­gique de pas­ser par-des­sus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.