L’ART DE DÉLAYER

Grimper - - POWER / ENTRAÎNEMENT -

C’est bien beau de cla­mer haut et fort qu’il suff it de délayer entre chaque prise pour gri­gno­ter un peu plus de ré­sis­tance. En­core fau­drait-il connaître le B.A.-BA d’un dé­layage réus­si ! Car il ne suff it mal­heu­reu­se­ment pas de lâ­cher une prise et de se­couer votre main comme un Par­kin­so­nien pour es­pé­rer délayer eff ica­ce­ment. À nous de vous faire dé­cou­vrir avec plai­sir quelques no­tions ru­di­men­taires.

Pour ceux qui se­raient per­dus

Pour ré­su­mer de ma­nière ul­tra-courte, un bon re­lâ­che­ment de votre bras, avant qu’une prise ne connaisse un nou­vel as­saut de vos doigts, peut vous faire ga­gner quelques mètres, si ce n’est plus. C’est d’au­tant plus im­por­tant d’ap­prendre à délayer lorsque vous faites des voies de ré­sis­tance, puisque le dé­layage n’y se­ra pas for­cé­ment in­tui­tif, la voie ne com­por­tant pas vrai­ment de gros re­pos, et donc d’en­droits pour délayer. Com­ment donc être sûr que votre dé­layage soit ef­fi­cace ? Quand vous avez dé­bu­té l’es­ca­lade, on vous a ap­pris à réa­li­ser un noeud, à as­su­rer et tout au plus à pas­ser dans une dé­gaine la corde du bon cô­té. Mais pour le dé­layage, que dalle ! D’un autre cô­té, il faut bien que les eu­ros que vous dé­pen­sez pour l’ac­qui­si­tion de ce mag servent à quelque chose ! En l’oc­cur­rence, vous ne de­vriez pas être dé­çu…

Com­ment délayer cor­rec­te­ment ?

Pour que votre dé­layage soit ef­fi­cace en toutes cir­cons­tances, il fau­dra veiller à ce que le re­lâ­che­ment de votre bras parte de l’épaule. En ef­fet, une contrac­tion mus­cu­laire au ni­veau de l’épaule se ré­per­cu­te­ra au­to­ma­ti­que­ment sur l’avant-bras, ren­dant ain­si un dé­layage op­ti­mal im­pos­sible. Car si vous êtes en­core contrac­té pen­dant le dé­layage, vous au­rez beau se­couer votre poi­gnet comme une bou­teille d’Oran­gi­na, votre cir­cu­la­tion san­guine n’en se­ra pas pour au­tant ef­fi­cace. Car qui dit contrac­tion mus­cu­laire dit va­so­cons­tric­tion (le dia­mètre des veines et ar­tères est plus pe­tit qu’à la nor­male). Et dans ce cas, votre sang au­ra moins de place pour cir­cu­ler dans vos veines et ain­si jouer son rôle « d’éboueur » de l’acide lac­tique. Donc, s’il faut re­te­nir une seule chose de cet ar­ticle (et l’amor­tis­se­ment de vos eu­ros, vous en faites quoi ?) : plus

En pra­tique, deux cas dis­tincts pour délayer

Tout dé­pend, en ef­fet, de la voie que vous al­lez réa­li­ser. Pour ca­ri­ca­tu­rer un peu, soit elle se­ra de type conti­nui­té et alors truf­fée de bacs bien ac­cueillants pour se re­po­ser, soit de type ré­sis­tance et donc beau­coup plus pro­blé­ma­tique. - Dans une voie de conti­nui­té : dans ce cas, pas de sou­ci ma­jeur pour trou­ver une prise sur la­quelle se re­po­ser com­plè­te­ment en al­ter­nant bras gauche, bras droit. Mais là où ça de­vient beau­coup plus sour­nois dans ce genre de voie, c’est quand il faut prendre la dé­ci­sion de re­par­tir après un re­pos, aus­si

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.