PE­TITES AS­TUCES POUR BIEN DÉLAYER

Grimper - - POWER / ENTRAÎNEMENT -

>>

Pour que votre épaule soit bien dé­con­trac­tée, ayez l’im­pres­sion qu’elle tombe.

Si votre bi­ceps ou tri­ceps est contrac­té, c’est que vous n’êtes pas to­ta­le­ment re­lâ­ché au ni­veau de l’épaule. C’est mal.

Vos doigts de­vront re­prendre leur po­si­tion ana­to­mique, ni en flexion, ni en ex­ten­sion, mais lé­gè­re­ment écar­tés pen­dant le dé­layage.

L’ac­tion du poi­gnet qui per­met de délayer res­semble ap­proxi­ma­ti­ve­ment à ce­lui qui consiste à vis­ser ou dé­vis­ser une am­poule. Nous ne voyons au­cun in­con­vé­nient à ce que vous pré­fé­riez l’image d’une pom-pom girl agi­tant ses pom­pons.

Évi­tez de vou­loir ab­so­lu­ment délayer quand ce n’est pas pos­sible et pen­sez plu­tôt à avan­cer.

Un bon dé­layage vous de­man­de­ra d’être avant tout bien po­si­tion­né sur vos pieds.

Pen­sez au bras sur le­quel vous al­lez délayer de l’autre. Pour ne pas « dau­ber » de ce bras en re­po­sant l’autre, ten­dez-le au maxi­mum pour li­mi­ter les ef­forts mus­cu­laires.

Quand les préhensions le per­mettent, n’hé­si­tez pas à grim­per en doigts morts (coin­ce­ments, ver­rous, prises en ten­du), ce qui consiste à ne pas ser­rer les prises.

Al­ter­nez entre pré­hen­sion ten­due et ar­quée pour ne pas sol­li­ci­ter sys­té­ma­ti­que­ment les mêmes muscles de vos avant-bras.

N’ou­bliez ja­mais qu’un re­lâ­che­ment ef­fi­cace dé­marre de l’épaule.

>> >> >> >> >> >> >> >> >>

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.