LA GRIMPE AU BOUT DU MONDE

Grimper - - LA GRIMPE AU BOUT DU MONDE -

TAS­MA­NIE

Pre­nez le fer­ry, di­rec­tion la Tas­ma­nie. Sur cette île de bout du monde vous at­tendent des fa­laises en écaille de dra­gon, des orgues ba­sal­tiques, des murs flam­boyants au-des­sus de l’azur et des pi­liers dan­sant au mi­lieu de l’océan… C’est par­ti pour l’aven­ture ! Es­ca­lade : 28 fa­laises, tous les styles, tous les ni­veaux, toutes les am­biances ! Vous trou­ve­rez prin­ci­pa­le­ment de la do­lé­rite (roche mag­ma­tique in­ter­mé­diaire entre les ba­saltes et les gab­bros). À sa­voir : la plu­part des sites d’es­ca­lade se si­tuent dans des Na­tio­nal Park, qui coûtent 24 $ par voi­ture et par jour. À ce ta­rif-là, le pass de deux mois à 60 $ est vite ren­ta­bi­li­sé. Pé­riode fa­vo­rable : en été (de dé­cembre à mars). Le reste de l’an­née, ça caille sé­vère. Marche d’ap­proche : spor­tive. Où dor­mir ? Le cam­ping sau­vage est plu­tôt bien to­lé­ré et vous trou­ve­rez des in­di­ca­tions dans le to­po et wi­ki camp. Il n’y a qu’à To­tem Pole (cam­ping de For­tes­cue Bay) et Pole Dan­cer que le cam­ping est payant. Pour Hill­wood, al­lez cam­per à Egg Is­land sur la pe­tite pé­nin­sule de Jar­mans Bay. Où trou­ver le to­po ? Ma­ga­sins de mon­tagne de Laun­ces­ton et de Hill­wood. ENTRE DEUX JOUR­NÉES DE GRIMPE… Al­lez user un peu vos chaus­sures de ran­do sur l’Over­land Track, le Trek mon­ta­gneux le plus ré­pu­té d’Aus­tra­lie, en com­pa­gnie des wom­bats et diables de Tas­ma­nie ; tro­quez les chaussons pour un kayak de mer à Wi­ne­glass bay (Frey­ci­net) ; plon­gez dans l’ani­ma­tion d’Ho­bart, et ré­vi­sez l’his­toire de la Tas­ma­nie à Port Ar­thur ; al­lez ren­con­trer les mini pin­gouins de Bru­ny Is­land au cré­pus­cule ; et avec un beau­coup de chance, tou­chez des yeux le cos­mos lors d’une au­rore aus­trale. COUPS DE COEUR Hill­wood - Gol­go­tha : “Ré­sur­rec­tion Day“(6c, 25 m). Ben Lo­mond - Ro­bins But­tress : “Barbe Di Ven­det­ta“(5c, 90m). Frey­ci­net Pe­nin­su­la - Star Fac­to­ry : “An­ti­mat­ter“(6c+, 25 m). Or­gan Pipes - Flange But­tress : “Af­ter Mid­night“(7a+, 55m). Mt Brown - Pa­ra­di­sio : “Of­fen­der Of The Faith“(7a, 30 m). Mt Brown - Main Face : “Talk is Cheap“(7a, 210 m), “I’ve Heard It All Be­fore“(6c, 223 m). Tas­man Pe­nin­su­la - To­tem Pole : “Deep play“(7b, 65 m). Tas­man Pe­nin­su­la - The Moai : “An­cient As­tro­naught“(7a, 35 m). Cape Raoul : “Pole Dan­cer“(aven­ture in­ou­bliable pour un fi­nal de 40 m en 6c). LE BEST OF DES FA­LAISES Hill­wood : l’antre du dra­gon À trente mi­nutes de Laun­ces­ton, au mi­lieu des champs, s’élève un cra­tère dont les rem­parts en ba­salte sont cou­verts d’écailles pris­ma­tiques. Voies équi­pées, de 10 à 30m. Prin­ci­pa­le­ment ver­ti­cal et quelques sur­plombs. De 6a à 8a, toutes les orien­ta­tions. Ben Lo­mond : une fo­rêt d’orgues Am­biance mon­tagne pour cet amas de co­lonnes en do­lé­rite pro­po­sant des voies de 40 à 200m. Pour at­teindre le sec­teur prin­ci­pal, Frew Flute, il faut tra­ver­ser un chaos de blocs in­fer­nal. Mais vos ef­forts se­ront ré­com­pen­sés par le sous­sec­teur Ro­bins But­tress, dan­tesque ! Ben Lo­mond c’est du trad, du trad et uni­que­ment du trad. Au­cun re­lais au som­met. Il vous fau­dra re­des­cendre à pied… La plu­part des voies sont de grandes en­vo­lées de 40m donc il est for­te­ment re­com­man­dé d’avoir (au moins) deux jeux de friends. Le ni­veau s’éche­lonne de 5a à 7c+. Ma­jo­ri­té de di­èdre fis­su­ré. Et in­utile de cher­cher des pe­tites ré­glettes sur les cô­tés, tout se passe en coin­ce­ment : à doigt, à main, à poing… Frey­ci­net : les fa­laises de feu Dans la ma­gni­fique Wi­ne­glass Bay, des fa­laises ma­ri­times aux re­flets gre­nat sur­plombent des flots tur­quoise or­nés de plages étin­ce­lantes. Bienvenue à Star Fac­to­ry ! Voies gra­ni­tiques équi­pées, de 20 à 30 m, ver­ti­cales et tech­niques, de 6b à 8b+. Pour la grande voie en trad, c’est juste en contre­bas au sec­teur Ha­zard main Wall. Les ama­teurs de deep wa­ter so­lo peuvent ten­ter la “Sea Le­vel Tra­verse“, qui par­court les dalles gra­ni­tiques de 300 m bai­gnées par l’océan. À South Coas­tal Cliff, des­cen­dez en rap­pel pour re­joindre des dalles grises au ras de l’eau, sur les­quelles se dressent de jo­lis murs fis­su­rés. Voies de 15 à 50m, de ni­veau 4 à 7c+, es­sen­tiel­le­ment en mixte et en ter­rain d’aven­ture (gé­né­ra­le­ment pas de re­lais).

Or­gan Pipes : en avant la mu­sique ! De­puis la jo­lie ville ty­pique d’Ho­bart, on re­père l’im­mense Mont Wel­ling­ton (1 270 m) qui do­mine la ci­té. Non loin du som­met, on de­vine sur ses flancs un en­semble d’orgues do­lé­ri­tiques qui pro­mettent de belles en­vo­lées de 40 à 50m, dans tous les styles. Voies en trad dans des dif­fi­cul­tés du 4 au 6c, voies équi­pées du 6b au 8a+. Pa­ra­di­sio et Mount brown : une fa­laise dans les em­bruns Pour de la grimpe se­reine au goût d’em­bruns et de so­leil, ren­dez-vous sur Tas­man Pe­nin­su­la, au bout de la pé­nin­sule for­mant la Cres­cent Bay, jus­qu’à la fa­laise de Pa­ra­di­sio, po­sée sur une dalle à fleur d’eau. Elle offre de belles lignes équi­pées, de 20 à 35 m, du 5c+ au 8a. Non loin de là, sur la face prin­ci­pale du Mont Brown, vous trou­ve­rez trois grandes voies mixtes en 6c+/7a (6a+ obli­ga­toire pour la plus fa­cile) de 200 m. Le mixte est re­la­ti­ve­ment bien équi­pé (sur­tout dans les par­ties difficiles) et as­sez fa­ci­le­ment pro­té­geable. L’ap­proche se fait de­puis le som­met ; des­cente en rap­pel dans la face, dé­part une di­zaine de mètres au-des­sus des vagues qui dé­ferlent dans un fra­cas im­pres­sion­nant. Un beau voyage, pas vrai­ment don­né ! To­tem Pole et The Moai : des pi­liers my­thiques Sur Tas­man Pe­nin­su­la, à une heure et de­mie d’Ho­bart, For­tes­cue Bay est une baie pai­sible et ma­gni­fique. Non loin de là se dresse un sym­bole qui a ber­cé les rêves de nombreux grim­peurs aven­tu­riers : le To­tem Pole… Il est là, de­vant vous ! Et de l’autre cô­té de la baie se trouve son jo­li pe­tit frère, The Moaï. De la do­lé­rite tou­jours. To­tem Pole : faut-il vrai­ment pré­sen­ter ce pi­lier ma­gique qui sur­git des flots ? Es­ca­lade tech­nique et dan­sante pour trois voies entre ciel et mer. La plus fa­cile, “Deep Play“, est un 7b en mixte… Même si ce­la s’an­nonce un peu éli­tiste, la voie est en réa­li­té très bien équi­pée. Certes, les pas sont obli­ga­toires, et il faut ra­jou­ter des pro­tec­tions dans les pas­sages fa­ciles, mais les dif­fi­cul­tés en trad ne doivent pas dé­pas­ser 6b… Pas si ex­trême donc ! Pour vous faire une idée, al­lez grim­per la voie équi­pée “Af­ter Mid­night“à Or­gan Pipes. C’est le même style d’es­ca­lade, même en­ga­ge­ment, même dif­fi­cul­té. Si vous vous sen­tez à l’aise de­dans, le To­tem vous at­tend ! Avant de par­tir n’ou­bliez pas la deuxième corde, et ren­sei­gnez-vous sur les ma­nips pour re­ve­nir sur la pé­nin­sule. Pre­nez les pré­vi­sions sur la mé­téo, la ma­rée et la houle : si elle est trop im­por­tante ou s’il y a trop de vent, le To­tem peut se trou­ver in­fai­sable (le pre­mier re­lais est quelques mètres au-des­sus de l’eau). The Moai : à gauche de la baie, le pe­tit frère du To­tem, bien an­cré sur son socle, n’a rien à en­vier à son aî­né. La marche d’ap­proche et les rap­pels consti­tuent dé­jà une aven­ture pour at­teindre les trois jo­lies voies de 35m qui par­courent le pi­lier. Deux mixtes en 5c+ et 6c, et une équi­pée en 7a. Pro­fi­tez de cet en­droit ma­gique, mais an­ti­ci­pez le re­tour : les deux lon­gueurs de 4 et 5b de la ligne de rap­pel (ou remontée sur corde fixe…), et la marche ! Pe­tite as­tuce : le cam­ping est peu­plé de pê­cheurs tas­ma­niens sym­pa­thiques pos­sé­dant des ba­teaux… Si vous de­man­dez avec le sou­rire, ils pour­raient bien vous em­me­ner jus­qu’à Bi­vouac Bay, vous rac­cour­cis­sant la marche d’ap­proche d’une bonne heure ! Et avec un peu de chance vous ver­rez même des dau­phins, des raies, des mar­souins, des ota­ries et même des orques. Pole Dan­cer : l’aven­ture épique L’étroit Cap Raoul, hé­ris­sé de cen­taines de pi­liers en do­lé­rite, en­taille l’océan sur un ki­lo­mètre. Au bout du cap, les pi­liers d’Her­cule ont un pe­tit air de bout du monde. Des voies de 40 m ex­cep­tion­nelles, et équi­pées, vous y at­tendent : cinq voies de ni­veau 6b/6c et une en 7c. Par­mi les pi­liers, il y a “Pole Dan­cer“. Su­perbe es­ca­lade tech­nique le long des arêtes ef­fi­lées. Si on consi­dère aus­si le cadre spec­ta­cu­laire et les ota­ries joueuses en contre­bas, “Pole Dan­cer“s’im­pose sans doute comme le plus beau 6b de l’uni­vers ! Mais ce qui ap­porte un éclat sup­plé­men­taire à une telle journée de grimpe, c’est l’aven­ture qui vous amène au pied de la voie. “Pole Dan­cer“ne se laisse pas ap­pro­cher fa­ci­le­ment. Comp­tez au mi­ni­mum 13 h d’ef­fort si vous êtes un su­per­hé­ros de l’iti­né­raire. Je vous conseille d’ef­fec­tuer la marche d’ap­proche de deux heures la veille, et de dor­mir au som­met du cap. Ce­la per­met éga­le­ment d’an­ti­ci­per l’ins­tal­la­tion du re­lais du pre­mier rap­pel (sur ar­bustes), sur le­quel vous lais­se­rez une corde fixe (pour re­mon­ter à la ju­mar). Il vous faut donc deux cordes et du ma­tos de remontée sur corde pour deux per­sonnes. Le len­de­main, il ne vous res­te­ra plus qu’à ef­fec­tuer le rap­pel, un peu marche, deux lon­gueurs en 6a en ter­rain d’aven­ture, des sauts de ca­bris sur les têtes des pi­liers, en­core un rap­pel, de la marche, du cra­pa­hu­tage sur pi­lier pour plon­ger dans une faille, en­core un rap­pel, de la marche es­ca­lade, et en­fin la voie “Pole Dan­cer“… Sans ou­blier tout le chemin en sens in­verse ! Tyn­dall Range : entre lac et mon­tagne À quatre heures d’Ho­bart, dans un cra­tère ver­doyant, de grandes pa­rois en conglo­mé­rat se dressent au-des­sus du lac Hunt­ley au bleu in­tense. L’am­biance est mon­ta­gneuse puis­qu’il vous fau­dra trois heures de marche d’ap­proche pour re­joindre les fa­laises orien­tées est, à près de 1 000 mètres d’al­ti­tude. Une di­zaine de grandes voies de 150 à 300 mètres : 3 voies équi­pées en 6b/6c et une en 7c ; 7 voies en mixte de 6b à 7c+. Pour dor­mir, bi­vouac pos­sible dans une grotte au som­met des fa­laises près du lac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.