Hé Dos­sier

Hé Bé ! (Bordeaux) - - HÉ BÉ - > By Au­drey Du­raint

Ah... l’été, la plage et sur­tout le so­leil... On l’at­tend avec im­pa­tience et pour­tant ce der­nier peut re­pré­sen­ter un dan­ger pour notre san­té. Voi­ci quelques pré­cau­tions à prendre avant de s’ex­po­ser au so­leil pen­dant les va­cances...

BRON­ZER OUI, MAIS PAS N’IM­PORTE COMMENT

C’est un plai­sir (et une fier­té) que de re­ve­nir de va­cances avec une belle peau bron­zée, mais la dé­li­cieuse ac­ti­vi­té de la far­niente com­porte des risques.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qui est dan­ge­reux dans le so­leil ? Ce sont ces fa­meux rayons UV, dont on peut au­jourd’hui me­su­rer l’in­dice, ce­lui-ci va­riant se­lon la po­si­tion du so­leil. Là où ils sont le plus in­tenses, c’est entre 12h et 16h, heures pen­dant les­quelles il vaut donc mieux ne pas s’ex­po­ser. De plus, fait sou­vent ou­blié, ces rayons com­mencent dé­jà à être dan­ge­reux dès le prin­temps. N’at­ten­dez donc pas le mois d’août pour vous pro­té­ger.

Pe­tit dé­tail à no­ter en­fin, les UV ne pro­duisent pas de cha­leur, ce n’est donc pas parce que vous ne les sen­tez pas qu’ils ne sont pas là ! En consé­quence, ce n’est pas non plus parce que vous vous bai­gnez ré­gu­liè­re­ment que vous êtes pro­té­gé...

LES COUPS DE SO­LEIL

Les coups de so­leil sont la pre­mière ma­ni­fes­ta­tion d’une trop longue ex­po­si­tion au so­leil. Pou­vant être très dou­lou­reux, ils s’at­trapent sans qu’on s’en rende compte et c’est sou­vent le soir, de re­tour à la mai­son, qu’ils se ma­ni­festent.

Pour évi­ter les coups de so­leil, on peut mettre une crème so­laire à in­dice de pro­tec­tion éle­vé, mais ce n’est par­fois pas tou­jours suf­fi­sant. Se ré­hy­dra­ter ré­gu­liè­re­ment avec de pré­fé­rence de l’eau est aus­si l’une des règles de base pour ai­der sa peau à lut­ter contre le des­sè­che­ment.

Sor­tir avant mi­di et après 16h reste en­core le moyen le plus ef­fi­cace de ne pas brû­ler. Et lorsque le mal est fait, uti­li­ser des crèmes ré­pa­ra­trices vous ai­de­ra à soi­gner votre peau.

Pour les crèmes de pro­tec­tion, il existe plu­sieurs in­dices, à choi­sir se­lon la sen­si­bi­li­té de votre peau, la den­si­té de l’en­so­leille­ment et votre de­gré de bron­zage. Il ne faut pas non plus hé­si­ter à re­nou­ve­ler ré­gu­liè­re­ment votre pro­tec­tion. En­fin, si le bron­zage vous in­dif­fère, n’ou­bliez pas que la meilleure des pro­tec­tions res­te­ra néan­moins tou­jours le fait de sor­tir cou­vert...

LES COUPS DE CHA­LEUR

Plus ou moins violent, le coup de cha­leur se ma­ni­feste de dif­fé­rentes fa­çons : maux de tête, fièvre, langue sèche, par­fois vo­mis­se­ments, dou­leurs à l’es­to­mac, et peuvent par­fois al­ler jus­qu’à l’in­cons­cience. Sou­vent liés à un ef­fort phy­sique in­tense ou à une prise de mé­di­ca­ments, ils peuvent aus­si ap­pa­raître sim­ple­ment dans le cas d’une ex­po­si­tion dé­rai­son­nable au so­leil. Le trai­te­ment à ap­pli­quer est de mettre la vic­time à l’ombre et es­sayer de la re­froi­dir pro­gres­si­ve­ment. Dans les cas les plus graves, il est né­ces­saire d’ap­pe­ler le SA­MU (Tél 15 ou 112).

DAN­GER À LONG TERME

Bien plus im­por­tant mais en­core plus vi­cieux, car il ne se dé­clare que sur le long terme, il a été dé­mon­tré que le can­cer de la peau et les mé­la­nomes sont liés à une ex­po­si­tion trop im­por­tante au so­leil. On ne sau­rait donc que conseiller de ne pas trop abu­ser de ce passe-temps pour évi­ter les ca­tas­trophes plus tard. Parce qu’il n’est pas quan­ti­fiable, le risque est sou­vent mé­pri­sé, alors qu’il est pour­tant bien pré­sent.

LES EN­FANTS À PRO­TÉ­GER PAR­TI­CU­LIÈ­RE­MENT

Plus fra­giles, avec une peau plus sen­sible, les en­fants doivent être par­ti­cu­liè­re­ment pro­té­gés du so­leil. Pour eux, ce se­ra obli­ga­toi­re­ment T-shirt et cas­quette ou cha­peau, lu­nettes, en plus de la crème so­laire, et ce même dans l’eau. Ils sont en ef­fet plus vul­né­rables à tous les dan­gers si­tués ci-des­sus: coups de so­leil, coups de cha­leur...

POUR VOS VA­CANCES À LA PLAGE EN TOUTE TRAN­QUILLI­TÉ, LA PRU­DENCE EST DONC DE MISE CET ÉTÉ !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.