VOYAGE AU BOUT DE L’EN­FER

Historia - - Récit Fresque Politique -

1 Afin d’al­lé­ger la Mé­duse (échouée le 2 juillet 1816, vers 15 heures) dans l’es­poir d’une re­mise à flot, l’équi­page construit un ra­deau me­su­rant 20 mètres sur 12. Pen­dant trois jours, tout est ten­té pour désen­sa­bler la fré­gate. Dans la nuit du 4 au 5, le vent se lève. Au ma­tin, l’ordre est don­né d’aban­don­ner le na­vire. 400 per­sonnes se ré­par­tissent sur les ca­nots et à bord du ra­deau. • Plan du ra­deau au mo­ment de son aban­don, par Au­guste Bailly (1817).

2 147 hommes, pour la plu­part des mi­li­taires et quelques ci­vils, plu­tôt confiants (la côte n’est « qu’à » 80 ki­lo­mètres), se re­trouvent sur le frêle es­quif. Les ca­nots qui d’abord re­morquent le ra­deau rompent les liens pour une rai­son in­con­nue : l’em­bar­ca­tion com­mence sa dé­rive. La co­lère et l’abat­te­ment gagnent les pas­sa­gers, qui es­suient dans la nuit une vio­lente tem­pête. Le 6 juillet une mu­ti­ne­rie éclate, sé­vè­re­ment ré­pri­mée. Bi­lan : 45 morts.

3 Le 7 juillet, les pre­miers cas d’an­thro­po­pha­gie sont re­le­vés. Le 8, la « viande sa­cri­lège » est ac­com­pa­gnée d’en­vi­ron 300 pois­sons vo­lants. Le chi­rur­gien Sa­vi­gny ob­serve les nau­fra­gés, « dans l’état le plus dé­plo­rable », en proie aux hal­lu­ci­na­tions. Le 12 et le 13, on exé­cute des vo­leurs ain­si que 12 mou­rants. Le 14, le ra­deau est cer­né par des re­quins. Le 17, 15 sur­vi­vants sont en­fin sau­vés par l’ar­gus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.