RENDRE VI­SIBLE L’IN­VI­SIBLE

Historia - - Édito - PAR ÉRIC PINCAS

Que se cache-t-il sous nos pieds ? Que re­cèle le sous-sol de nos che­mins de cam­pagne, de nos ar­tères bi­tu­mées ? Pour le sa­voir, il faut se jouer des bri­sures de l’as­phalte, se lais­ser gri­ser par le ver­tige des mil­lé­naires en­fouis, s’en­gouf­frer dans la faille du temps. Les siècles se sé­di­mentent, em­por­tant avec eux les traces de vie du pas­sé, trans­for­mé en un ex­tra­or­di­naire mil­le­feuille géo­lo­gique. Rien n’est pour­tant ja­mais to­ta­le­ment per­du. Nos croyances, nos rites, nos in­ven­tions, notre gé­nie créa­teur mais aus­si notre fo­lie des­truc­trice ont lais­sé des em­preintes que des lé­gions d’ex­perts, par­tout en France et au-de­là des mers, s’em­ploient à re­le­ver avec pas­sion. Ces hommes et ces femmes sont les te­nants d’une science née dans la se­conde moi­tié du XVIIIE siècle avec les pre­mières fouilles me­nées à Pom­péi, à Her­cu­la­num et en Égypte. Qua­driller, son­der, ana­ly­ser, da­ter, res­ti­tuer, sauvegarder… Les mis­sions des ar­chéo­logues sont mul­tiples et per­mettent de faire re­sur­gir à la lu­mière des pans en­tiers de notre his­toire. De­puis une ving­taine d’an­nées, l’ar­chéo­lo­gie vit une ré­vo­lu­tion si­len­cieuse. Les mé­thodes de pros­pec­tion s’af­finent, les ou­tils d’ana­lyse se per­fec­tionnent, les dis­ci­plines se com­plètent : bio­géo­chi­mie, pa­ly­no­lo­gie, cli­ma­to­lo­gie, pa­léon­to­lo­gie, pa­léo­gé­né­tique… Le tout s’ac­com­pagne d’une prise de conscience, celle de la né­ces­si­té de pré­ser­ver et d’étu­dier les tré­sors ar­chéo­lo­giques avant tous tra­vaux d’amé­na­ge­ment. C’est ce à quoi s’at­tellent chaque jour les ar­chéo­logues de l’in­rap, avec qui nous avons éla­bo­ré ce dos­sier es­ti­val, sans ou­blier ceux du Drassm et du CNRS. Avec eux, nous avons pas­sé au crible toutes les ré­gions de l’hexa­gone et des ter­ri­toires d’outre-mer. Avec eux, nous vous don­nons à voir les tré­sors qui som­meillent dans les en­trailles de notre pays. Et c’est toute une his­toire qui s’écrit à nou­veau, qui se ré­in­vente. Les idées re­çues tombent à la pelle : les hommes pré­his­to­riques ne vi­vaient que dans des grottes ? Faux ! Les Gau­lois ne se se­raient ci­vi­li­sés qu’au contact des Ro­mains ? Mensonge ! La pré­sence en France des Sar­ra­zins s’ar­rête avec Charles Mar­tel ? Sû­re­ment pas… Quelques cen­ti­mètres de sable suf­fisent par­fois à bous­cu­ler nos cer­ti­tudes…

L’AR­CHÉO­LO­GIE RÉ­ÉCRIT L’HIS­TOIRE. QUELQUES CEN­TI­MÈTRES DE SABLE SUF­FISENT PAR­FOIS À BOUS­CU­LER NOS CER­TI­TUDES

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.