L’or du Gau­lois

Historia - - Dossier Bretagne -

Pour les ar­chéo­logues Ed­die Roy et Yves Me­nez la dé­cou­verte, en 2007 dans les Côtes-d’ar­mor, de 545 pièces d’or, d’ar­gent et de cuivre en­fouies dans un vaste do­maine gau­lois amène à s’in­ter­ro­ger sur le sta­tut du pro­prié­taire de ce tré­sor. Cet agri­cul­teur s’est en­ri­chi dans le com­merce des cé­réales. Mais après la conquête de la Gaule, vers 50 av. J.-C., des troubles vio­lents agitent la ré­gion et l’obligent à ca­cher sa for­tune dans une bourse de cuir. Il ne la ré­cu­pé­re­ra ja­mais. Au fil du temps, la bourse se désa­grège et les la­bours épar­pillent les pièces. Ex­hu­mé, ce dé­pôt mo­né­taire, ad­mi­ra­ble­ment conser­vé, té­moigne de la puis­sance des Osismes, un peuple guer­rier (le cô­té face des sta­tères re­pré­sente des lan­ciers) que l’on ne sa­vait pas s’étendre au­tant à l’est et dont la pré­cieuse mon­naie (17 à 19 % d’or) ser­vait uni­que­ment à la thé­sau­ri­sa­tion ou lors de tran­sac­tions ma­jeures. Un tré­sor vi­sible à par­tir du 8 juillet au mu­sée de Saint-brieuc. u

BIEN FRAP­PÉES Les 545 pièces éclairent d’un jour nou­veau la puis­sance des Osismes, un peuple ar­mo­ri­cain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.