Neu­ville-sur-sarthe DES DIEUX QUI SOIGNENT SUR OR­DON­NANCE

Historia - - Dossier Pays De La Loire -

Au sud-est de Neu­ville-sur-sarthe, une zone com­mer­ciale a été construite sur l’un des plus vastes com­plexes re­li­gieux gal­lo­ro­mains de l’ouest de la France. Il s’étend sur deux hec­tares et a été dé­cou­vert en 2009 lors des fouilles pré­ven­tives me­nées par Gé­rard Guillier (In­rap). Fon­da­tions et ali­gne­ments de trous de po­teaux ont per­mis de re­trou­ver l’em­pla­ce­ment de ses nom­breux temples ( fa­na), tous re­liés entre eux par des che­mins et des ga­le­ries de cir­cu­la­tion. De formes, de di­men­sions et d’époques dif­fé­rentes, ils ont été édi­fiés du­rant trois siècles (de 150 av. J.-C. à 200 apr. J.-C.) en plu­sieurs phases. Les cen­taines d’of­frandes re­trou­vées, du IIE siècle ( dont une ex­cep­tion­nelle bague en or), at­testent un site cultuel ma­jeur très vi­si­té à cette époque, qui marque son apo­gée. Si au­cune dé­di­cace à un dieu en par­ti­cu­lier n’a été ré­vé­lée, la pré­sence d’ex- vo­to oph­tal­miques (vi­sibles au mu­sée du Mans) per­met d’en­vi­sa­ger le culte à un dieu gué­ris­seur, dont le nom reste in­con­nu. Des sé­pul­tures y ont été mises au jour, mais le site n’était pas une né­cro­pole : leur da­ta­tion a ré­vé­lé de­puis qu’elles étaient bien pos­té­rieures à l’aban­don du com­plexe re­li­gieux, au dé­but du IIIE siècle, et à son dé­man­tè­le­ment, puis­qu’il a ser­vi en­suite de car­rière… u

POLYTHÉISTE Frag­ments d’une Vé­nus en terre cuite. De nom­breux temples étaient édi­fiés sur le site, mais le nom des di­vi­ni­tés ho­no­rées par les fi­dèles de­meure in­con­nu.

P A R N I R/ IE IT PA é V ER H

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.