Les épaves du jour J

Historia - - Dossier Normandie -

Il au­ra fal­lu at­tendre les an­nées 2000 pour que l’on com­mence à s’in­té­res­ser aux épaves échouées du­rant l’opé­ra­tion « Nep­tune ». Ce vo­let ma­ri­time et sous-ma­rin – jus­qu’alors peu do­cu­men­té – du jour J per­mit pour­tant à des mil­liers de ba­teaux d’ache­mi­ner en qua­rante-huit heures quelque 200 000 hommes. Plon­geurs, ar­chéo­logues et ins­ti­tu­tions ma­ri­times ont comp­ta­bi­li­sé de­puis 2002 plu­sieurs cen­taines d’épaves dans les 500 km2 de fond de la baie de Seine, au large des plages du dé­bar­que­ment : mor­ceaux de pon­tons, tanks, em­bar­ca­tions, ca­nons, mu­ni­tions et restes du port ar­ti­fi­ciel d’ar­ro­manches. Au cours de l’été 2013, l’opé­ra­tion D-day, di­ri­gée par Syl­vain Pas­caud, plon­geur-réa­li­sa­teur, a em­bar­qué historiens, ar­chéo­logues, an­ciens com­bat­tants et tech­no­lo­gies de pointe (ro­bots et scan­ners 3D) à bord de l’andré Mal­raux, le nou­veau na­vire fran­çais d’ex­plo­ra­tion ar­chéo­lo­gique du mi­nis­tère de la Culture : deux mois du­rant, la zone a été car­to­gra­phiée et 400 ves­tiges de ce ci­me­tière sous-ma­rin ont pu être re­le­vés, iden­ti­fiés, voire même vi­si­tés par des vé­té­rans des­cen­dus en ba­thy­scaphe. u

Restes de la fré­gate HMS Law­ford, cou­lée le 8 juin au large de Ju­no Beach après une at­taque aé­rienne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.