SEI­GNEUR DU BA­ROQUE ET PEINTRE DI­PLO­MATE

Historia - - Expos -

Ru­bens est né en 1577 à Sie­gen (West­pha­lie) dans une fa­mille ai­sée. En 1589, deux ans après la mort de son père, Ru­bens et sa mère s’ins­tallent à An­vers. Il y re­çoit une édu­ca­tion hu­ma­niste, puis de­vient page à la cour au ser­vice de sa mar­raine, la com­tesse de Lal­laing. À 14 ans, il est pla­cé en ap­pren­tis­sage chez des peintres fla­mands. Il entre, en 1598, à la guilde de Saint-luc comme maître in­dé­pen­dant. Ad­mi­rant Ti­tien, Ra­phaël et le Ca­ra­vage, il passe huit ans en Italie pour par­faire sa for­ma­tion. À 23 ans, il de­vient peintre à la cour de Man­toue, puis se met au ser­vice des sou­ve­rains des Flandres. Il exé­cute plu­sieurs por­traits des Habs­bourg et dé­ploie, avec leur consen­te­ment, une ac­ti­vi­té de di­plo­mate qui ren­force sa ré­pu­ta­tion de peintre des grands. Phi­lippe IV, roi d’es­pagne, le ré­clame à Ma­drid pour exé­cu­ter son por­trait et ceux de sa fa­mille. À Pa­ris, Marie de Mé­di­cis lui com­mande le fa­meux cycle de la galerie de Mé­di­cis et des por­traits de son fils Louis XIII. Au som­met de sa gloire, Ru­bens peint éga­le­ment de nom­breux dé­cors. Il meurt en 1640, à 63 ans. É. C.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.