Une mort (trop) stu­pide ?

Historia - - Récit Lawrence D’arabie -

L’autre pas­sion de Lawrence était la moto. Il en a pos­sé­dé toute une sé­rie, et les avait bap­ti­sées George, George II, etc. C’est aux com­mandes de George VII que, le 13 mai 1935, peu avant 11 h 30, à la sor­tie du vil­lage de Bo­ving­ton, dans le Dor­set, il fit une sor­tie de route en vou­lant évi­ter deux jeunes cy­clistes. Lawrence mour­ra six jours plus tard des suites de ses bles­sures. Sui­cide, as­sas­si­nat ? D’in­nom­brables ru­meurs ont cir­cu­lé sur les causes pré­ten­du­ment ca­chées de cette mort : lui, vic­time d’un ba­nal ac­ci­dent de la route ? Pour­tant, au­cun des élé­ments de l’en­quête ne per­met d’étayer sé­rieu­se­ment ces thèses fan­tai­sistes. F. F.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.