Hu­mains, sim­ple­ment hu­mains

Historia - - Écrans - OLI­VIER COQUARD

An­dreï Kon­cha­lovs­ky évoque le sys­tème d’ex­ter­mi­na­tion na­zi se­lon un sché­ma ci­né­ma­to­gra­phique com­plexe. Une triple confes­sion, une chro­no­lo­gie sys­té­ma­ti­que­ment dé­cons­truite et le choix du noir et blanc, qui uni­for­mise les mo­ments, ren­for­çant la co­hé­rence de chaque des­tin. Ol­ga, l’aristocrate russe, Hel­mut, le ho­be­reau al­le­mand, Jules, le fonc­tion­naire fran­çais, ra­content leur vie. Le spec­ta­teur de­vient leur confes­seur – ou leur juge – et com­prend com­ment se sont croi­sés ces des­tins. Le film évoque des thèmes ori­gi­naux – la ré­sis­tance des im­mi­grés russes en France ou le rôle des po­li­ciers dans la Col­la­bo­ra­tion ; il dé­crit, d’une fa­çon plus clas­sique, l’en­fer concen­tra­tion­naire. La ren­contre entre Hel­mut et Himm­ler, au coeur du film, rap­pelle com­ment le mi­rage du pa­ra­dis a gui­dé vers l’abo­mi­na­tion. Kon­cha­lovs­ky met en évi­dence l’im­por­tance de leurs choix d’un bout à l’autre de l’oeuvre. Ils ont ain­si choi­si leur pa­ra­dis sur terre.

Pa­ra­dis, d’an­dreï Kon­cha­lovs­ky, avec Ju­lia Vy­sots­kaya, Ch­ris­tian Clauss, Phi­lippe Du­quesne, 131 min, sor­tie le 15 no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.