La fin du havre ita­lien

Historia - - Récit | Castiglioni -

Les 8 et 9 sep­tembre 1943, les troupes al­le­mandes de la 157e di­vi­sion du gé­né­ral Karl Pflaum prennent le contrôle de Gre­noble et de l’isère (pho­to) après une sé­rie de com­bats contre les forces ita­liennes du gé­né­ral Cas­ti­glio­ni. À l’ar­ri­vée des Al­le­mands, une par­tie des Juifs es­saie, par­fois avec suc­cès, de se ca­cher ou de quit­ter l’isère. Le rêve est sou­vent le même : la Suisse. La pé­riode de l’oc­cu­pa­tion al­le­mande (du 9 sep­tembre 1943 à la li­bé­ra­tion de Gre­noble, le 22 août 1944) coïn­cide avec une in­ten­si­fi­ca­tion des per­sé­cu­tions contre les Juifs et la Ré­sis­tance. Le 28 juillet 1944, six Juifs sont ra­flés à Dé­cine, avant d’être dé­por­tés à Au­sch­witz. Un seul sur­vi­vra. La ré­pres­sion pour mo­tif po­li­tique s’in­ten­si­fie le 11 no­vembre 1943, après une ma­ni­fes­ta­tion à Gre­noble contre les Al­le­mands : 600 per­sonnes sont ar­rê­tées, 369 dé­por­tées (120 en ré­chap­pe­ront). La pé­riode al­le­mande de l’isère se ré­sume à ces chiffres : 729 ci­vils fu­sillés, 3 057 dé­por­tés (dont 1 877 morts dans les camps). Pen­dant l’oc­cu­pa­tion ita­lienne, on ne dé­plo­rait qu’une exé­cu­tion, après une at­taque à la bombe dans un bus. A. T.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.