George Psal­ma­na­zar

(1703)

Historia - - Récit | Les Grands Imposteurs De L’histoire -

Il est sans doute né en 1679 dans le sud de la France et ar­rive à Londres en 1703 sous le nom de George Psal­ma­na­zar. Il dé­clare être né à For­mose (an­cien nom de Taï­wan), se pré­tend sau­vage et parle d’un pays ex­tra­or­di­naire. En quelques se­maines, il de­vient la co­que­luche de la bonne so­cié­té an­glaise. Il évoque la langue de son pays, son al­pha­bet et sa gram­maire (ill.), qu’il pré­sente très sé­rieu­se­ment à l’uni­ver­si­té d’ox­ford : les spé­cia­listes y voient un chef-d’oeuvre phi­lo­lo­gique. Il pu­blie en 1704 un livre qui ren­contre un suc­cès énorme, illus­tré de des­sins pré­sen­tant les mai­sons, les vê­te­ments, la mon­naie de son pays. Mais tout ce­la est in­ven­té. Un jour, sans qu’on en sache les rai­sons, il re­con­naît son im­pos­ture et vit de pe­tits tra­vaux lit­té­raires jus­qu’à sa mort, en 1763. Deux ans plus tard pa­raissent ses Mé­moires. Il y écrit avec or­gueil : « Je n’avais que 20 ans et je trom­pais toute l’an­gle­terre. Qu’il est fa­cile d’en im­po­ser au monde et aux sa­vants. » D. L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.