ARTS ET AR­TISTES DE LA « VE­NISE DU NORD »

Historia - - Expos -

Le XVIE siècle marque la fin de l’âge d’or de Bruges avec le dé­part de la cour de Bour­gogne et l’en­sa­ble­ment de son port. An­vers at­tire alors la ma­jo­ri­té des ar­tistes – mais pas tous, car les Bru­geois les plus ai­sés conti­nuent de jouer leur rôle de mé­cènes. La « Ve­nise du Nord » four­mille de ta­lents, par­mi les­quels deux peintres, Pie­ter Pour­bus et Pie­ter Claeis­sens. Le pre­mier, consi­dé­ré comme le der­nier des pri­mi­tifs fla­mands, a exé­cu­té des oeuvres re­li­gieuses ma­jeures pour des églises de la ville, mais aus­si des por­traits sai­sis­sants de réa­lisme et mar­qués par le cou­rant hu­ma­niste. Son pe­tit-fils, Frans le Jeune, est pré­sent dans l’ex­po­si­tion « Ru­bens, por­traits prin­ciers », au Luxem­bourg, par ses cé­lèbres por­traits de Ma­rie de Mé­di­cis. En re­vanche, Pie­ter Claeis­sens et ses fils ont été ou­bliés. Des re­cherches ont ce­pen­dant per­mis de leur ré­at­tri­buer nombre de chefs-d’oeuvre, dont de ma­gni­fiques por­traits pour la cour des Far­nèse ou pour celle d’al­bert et Isa­belle d’au­triche à Bruxelles. Un somp­tueux com­plé­ment fla­mand à l’ex­po­si­tion pa­ri­sienne évo­quée ci-contre. J. C. n Pie­ter Pour­bus et les maîtres ou­bliés. Groe­nin­ge­mu­seum, Bruges, jus­qu’au 21 jan­vier. Rens. : + 32(0)50 44 46 46 et www.mu­sea­brugge.be

LE DER­NIER DES PRI­MI­TIFS. Une An­non­cia­tion (1552) si­gnée par Pie­ter Pour­bus (1523-1584) et prê­tée par le mu­sée de Gou­da (Pays-bas).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.