FIN DES TER­ROIRS ET FEMMES COU­RAGE

Historia - - Écrans -

Nous sommes en 1915, les hommes sont au front. Les femmes ga­ran­tissent seules les ré­coltes. À la ferme de la fa­mille Pa­ri­dier, Hor­tense, la ma­triarche – mé­con­nais­sable Na­tha­lie Baye –, et sa fille, So­lange – in­ter­pré­tée par Lau­ra Smet, fille de l’ac­trice –, as­surent le dur la­beur avec Fran­cine, une jeune femme vo­lon­taire qu’elles viennent d’en­ga­ger. Les deux fils et le gendre passent au gré des per­mis­sions… Adap­té du ro­man épo­nyme d’er­nest Pé­ro­chon (1924), Les Gar­diennes est un film na­tu­ra­liste et fé­mi­nin. Les champs ne sont pas de ba­taille mais de blé, la guerre n’est pas celle des tran­chées mais celle des tra­di­tions. Les an­nées s’écoulent au rythme des mois­sons tan­dis qu’on as­siste aux bou­le­ver­se­ments des men­ta­li­tés et à la nais­sance de la mo­der­ni­té. Avec, sous la ca­mé­ra at­ten­tive de Xa­vier Beau­vois, une Na­tha­lie Baye épous­tou­flante de dou­leur, de re­te­nue, de sa­cri­fice, et Iris Bry, qui in­ter­prète So­lange, dont la fraî­cheur inonde l’écran. À l’heure des com­mé­mo­ra­tions de la Pre­mière Guerre mon­diale, ce film, qui fait la part belle aux femmes, est une bouf­fée d’oxy­gène. YETTY HAGENDORF n LES GAR­DIENNES, de Xa­vier Beau­vois, avec Na­tha­lie Baye, Lau­ra Smet, Oli­vier Ra­bour­din, 134 min, sor­tie le 6 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.