STASI, VILLE NEUVE ET AN­CIEN MONDE

Historia - - Roman Et Polar -

Été 1975, RDA. Halle-neus­tadt est une ville nou­velle – im­meubles de bé­ton et rues ano­nymes – ré­cem­ment sor­tie de terre par la vo­lon­té du ré­gime pour lo­ger les mil­liers d’ou­vriers du com­plexe chi­mique voi­sin et ser­vir de vi­trine à la RDA, alors en pleine phase de sta­bi­li­té et d’es­sor éco­no­mique. Fonc­tion­na­li­té et mo­der­ni­té sont les maîtres mots de ce pro­jet ar­chi­tec­tu­ral. Et rien ne doit ve­nir per­tur­ber l’image idéale construite au­tour de cette ci­té mo­dèle… sur­tout pas l’en­lè­ve­ment de deux bé­bés, des ju­meaux, dont l’un a été re­trou­vé mort. Ka­rin Mül­ler, jeune po­li­cière de la Kri­po (po­lice cri­mi­nelle) de Ber­lin-est, dé­cou­verte dans Stasi Child (2015), a dé­jà prou­vé sa va­leur sur une af­faire se­crète contrô­lée par la Stasi, la po­lice po­li­tique de la RDA. Elle est en­voyée à Halle-neus­tadt pour me­ner l’en­quête, et constate que le re­pré­sen­tant de la Stasi lo­cale fait ré­gner l’omer­ta et est bien dé­ci­dé à la ra­len­tir dans sa quête de la vé­ri­té. Une vé­ri­té qui va pour­tant mettre en ques­tion ses cer­ti­tudes. Celles concer­nant sa propre his­toire, son pas­sé et son iden­ti­té. Mais aus­si sa foi en la RDA, un ré­gime qu’elle sert fi­dè­le­ment, avec fier­té et convic­tion, per­sua­dée que la RDA est la meilleure Al­le­magne. Pur pro­duit de l’en­tre­prise d’en­doc­tri­ne­ment so­cia­liste, Ka­rin voit la RFA, ce frère en­ne­mi, comme l’image en né­ga­tif de la RDA et sou­tient que de l’autre cô­té du Mur règnent ex­ploi­ta­tion, chô­mage, mi­sère et mal-lo­ge­ment. Et pour­tant, elle est bien obli­gée de re­con­naître que la pol­lu­tion liée aux usines chi­miques voi­sines trouble l’idylle, que les en­sembles de bé­ton ont un cô­té concen­tra­tion­naire et que la main­mise de la Stasi sur les Vo­pos (les of­fi­ciers de la « po­lice du peuple ») et la po­pu­la­tion n’a rien d’idéal, sur­tout quand il s’agit de dis­si­mu­ler coûte que coûte les im­pli­ca­tions de cer­tains membres de la Stasi dans des af­faires com­pro­met­tantes. Bien­ve­nue dans le quo­ti­dien d’une dic­ta­ture com­mu­niste, avec ses ca­rac­té­ris­tiques bien connues (mé­fiance om­ni­pré­sente, sur­veillance constante des uns par les autres, confis­ca­tions de biens, course à la pro­duc­ti­vi­té), mais aus­si ses joies simples et ses des­tins in­di­vi­duels pleins d’em­pa­thie et d’hu­ma­ni­té, qui s’ac­com­modent bon gré mal gré d’une tu­telle éta­tique pe­sante. Ce ro­man d’un Bri­tan­nique sur l’al­le­magne de l’est, adap­té de faits réels et me­né à un rythme tré­pi­dant, est ha­le­tant et per­cu­tant. Bref, une réus­site. I. M. n Stasi Block, de Da­vid Young (Fleuve Noir, 416 p., 20,90 eu­ros).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.