Cloud : quel ser­vice vous en offre vrai­ment plus ?

Cloud:quel ser­vice vous en offre vrai­ment plus?

Hors-Série 01 net - - SOMMAIRE -

Le par­tage de fi­chiers passe le plus sou­vent par un ser­vice de sto­ckage en ligne. Il est fa­cile d’en­voyer un­liend’ac­cès­par­mai­lou­parsms,plu­tôt qu’un do­cu­ment, par­fois vo­lu­mi­neux, dont on n’est ja­mais cer­tain qu’il pour­ra être ou­vert par les des­ti­na­taires. En plus d’un es­pace de sau­ve­garde pour vos dos­siers, vos pho­tos et vos vi­déos, les ser­vices cloud pro­posent des ou­tils très pra­tiques afin que vos proches ou votre ré­seau­pro­fes­sion­nel­puis­sen­tac­cé­derà vos don­nées. Ain­si, One­drive, Drop­box ou Google Drive in­tègrent des ap­pli­ca­tions­quiau­to­ri­sent­vos­cor­res­pon­dants à consul­ter et même à mo­di­fier les élé­ments en­re­gis­trés sans re­cou­rir à un lo­gi­ciel spé­ci­fique.

Une offre plé­tho­rique. Pour quel ser­vice op­ter ? Entre les géants du sec­teur des nou­velles tech­no­lo­gies (Mi­cro­soft, Google, Apple, Drop­box, Ama­zon), les opé­ra­teurs­de­té­lé­pho­nie­mo­bile,les­four­nis­seurs d’ac­cès à In­ter­net et quelques ac­teurs lo­caux (hu­bic, par exemple), la liste est longue. Au mo­ment de confier vos don­nées per­son­nelles à un pres­ta- taire tiers, po­sez-vous les bonnes ques­tions en ma­tière de sé­cu­ri­té, de confi­den­tia­li­té, de pé­ren­ni­té et, bien sûr, de coût.pour­vou­sai­derày­ré­pondre,nous avons­pas­séen­re­vue­le­sof­fres­des­dif­fé­rents ac­teurs du cloud, en fonc­tion des usages et des be­soins les plus cou­rants.

La course à l’es­pace. Quel ser­vice vous of­fri­ra le plus d’es­pace au meilleur prix? La­ques­tion­vient­na­tu­rel­le­men­tàl’es­prit lors­quel’oné­vo­que­le­cloud,mais­fi­na­le­ment, est-ce si pri­mor­dial? De­man­dez­vousd’abord­ce­que­vous­pen­sez­sto­cker en ligne. Si vous en­vi­sa­gez de sau­ve­gar­de­ru­ne­bi­blio­thè­que­mu­si­ca­le­phé­no­mé­nale, il vous faut na­tu­rel­le­ment plus de gi­ga­oc­tets­que­pour­con­ser­ver­des­do­cu­ments de tra­vail Word. Dans le cas de prises de vue, et rien qu’avec des pho­tos, mieux­vaut­sans­dou­te­vou­so­rien­ter­vers une­so­lu­tions­pé­ci­fi­que­tel­le­que­google Pho­tos,dont­le­sto­cka­ge­peu­tê­treilli­mi­té

Cu­mu­lez plu­sieurs abon­ne­ments gra­tuits et pro­fi­tez de plus de place

si vous ac­cep­tez de ré­duire très lé­gè­re­ment la ré­so­lu­tion de chaque cli­ché. Si l’on s’en tient au seul cri­tère d’es­pace, Drop­box peut ap­pa­raître bien chiche avec ses 2 gi­ga­oc­tets, en com­pa­rai­son de hu­bic et sa do­ta­tion de 25 gi­ga­oc­tets. Gar­dez tou­te­fois à l’es­prit qu’en cas de be­soins très im­por­tants (la sau­ve­garde de­vo­treor­di­na­teu­rou le par­tage de vi­déos, pa­rexemple),le­soffres gra­tuites n’y suf­fi­ront pas. Vous de­vrez étendre la ca­pa­ci­té dis­po­nible en sous­cri­vant un abon­ne­ment payant.étu­die­zat­ten­ti­ve­ment­les­ta­rif­sdes­dif­fé­rents­ser­vices. Pour 1 té­ra­oc­tet, Google vous fac­ture 120 eu­ros par an, contre 100 eu­ros chez Drop­box.hu­bic,le­ser­vi­ce­cloud­ma­dein Fran­ce­pro­pose,quan­tà­lui,10té­ra­oc­tets pour 50 eu­ros par an! Pour des be­soins moindres, n’hé­si­tez pas à com­bi­ner dif­fé­rentes offres gra­tuites. Il existe éga­le­ment­de­sas­tu­ces­pour­gon­fler­so­nenve- loppe sans dé­bour­ser un cen­time ( lire

l’en­ca­dré­ci-contre). Au-de­là de la ca­pa­ci­té de sto­ckage, d’autres cri­tères cru­ciaux font la dif­fé­rence.

Quid de la vie pri­vée ? Mai­sau­fait,où­se­ront hé­ber­gées­vos­pré­cieu­ses­don­nées?cette ques­tion n’est pas aus­si ano­dine qu’il y pa­raît.pour­que­les­fi­chiers­de­vo­tre­pe­tite en­tre­prise échappent à la cu­rio­si­té des au­to­ri­tés amé­ri­caines, les ser­veurs­de­vo­tre­pres­ta­taire doivent être phy­si­que­men­tim­plan­tés dans l’hexa­gone ou en Eu­rope. Dans le cas contraire, elles tombent sous le coup du Pa­triot Act et peuvent être in­ter­cep­tées par la NSA, la CIA et d’autres en­ti­tés de ce genre. Un point non né­gli­geable si vous êtes sour­cilleux quant au res­pect de

votre vie pri­vée. Ne né­gli­gez pas non plus la vi­tesse de trans­fert, un point sur le­quel les ser­vices cloud ne com­mu­ni­quent­guère.pour­tant,les­for­mu­les­gra­tuites ou bon mar­ché peuvent bri­der la taille des fi­chiers en té­lé­char­ge­ment ou li­mi­ter le dé­bit. Des contraintes le­vées dès­lors­que­vou­sop­tez­pou­ru­na­bon­ne­ment­payant!avec­des­fi­chiers­très­vo­lu­mi­neux,ouu­ne­sau­ve­gar­deen­ligne,une ban­de­pas­san­te­tro­pres­trein­te­ra­len­ti­ra le­so­pé­ra­tions­de­syn­chro­ni­sa­tion.pour vous faire une idée des per­for­mances des dif­fé­rents ac­teurs, et de leur adé­qua­tion à vos be­soins réels, ef­fec­tuez donc des es­sais gran­deur na­ture, chro­no­mètre en main!

Les op­tions, ça compte. Outre la vi­tesse et la ca­pa­ci­té de sto­ckage, in­té­res­sez-vous éga­le­ment aux ou­tils as­so­ciés aux dif­fé­rents ser­vices cloud. Cer­tains, à l’image de hu­bic ou de Drop­box, se contentent de­fonc­tion­na­li­tés­de­syn­chro­ni­sa­tio­net de par­tage de fi­chiers (même si le der­nier nom­mé ose une ti­mide in­cur­sion du cô­té des ou­tils col­la­bo­ra­tifs avec Drop­box Pa­per, li­re­pa­ge­ci-contre). De leur cô­té, Google Drive, One­drive et icloud in­tègrent de puis­santes ap­plis bu­reau­tiques. Un atout consi­dé­rable s i vous êtes ame­né à tra­vailler sur des PC autres que le vôtre, ou à in­ter­ve­nir sur des­do­cu­ment­sa­vec­des­col­lègues.n’ou­bliez pas que le cloud est aus­si, et sur­tout, un moyen d’ac­cé­der à vos fi­chiers en tout lieu et en toutes cir­cons­tances. Dès lors, ne né­gli­gez pas l’er­go­no­mie et l’in­tui­ti­vi­té des ap­plis mo­biles pro­po­sées. Là en­core, n’hé­si­tez pas à tes­ter et à com­pa­rer!

Ser­vice com­pris ? En­me­nan­tà­bien­votre pe­tit­com­pa­ra­tif­des­so­lu­tions­cloud,vous consta­te­rez de fortes dis­pa­ri­tés de prix en­tre­le­sof­fres­payan­tes­des­pres­ta­taires. Avant de sor­tir la cal­cu­lette, rap­pe­lez­vous un prin­cipe es­sen­tiel : quand un ser­vice est gra­tuit, la mar­chan­dise, c’est vous! Mé­fiez-vous donc des ta­rifs trop al­lé­chants,sur­tout­pou­ru­nu­sa­ge­pro­fes­sion­nel où toute dé­faillance du ser­vice peut en­traî­ner des pertes sèches. Ain­si, en op­tant pour les ver­sions Pre­mium de Drop­box, de One­drive ou en­core de Goo­gle­drive,vous­pro­fi­te­rez­de­plusd’es­pace, d’op­tions sup­plé­men­taires, mais aus­si et sur­tout du droit de râ­ler ! Si un dys­fonc­tion­ne­ment­sur­vient,vou­sau­rez ac­cèsàun­sup­port­tech­ni­que­com­pé­tent pour ré­soudre la si­tua­tion.

La ca­pa­ci­té de sto­ckage n’est pas le seul cri­tère pour choi­sir un ser­vice cloud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.