Ques­tion sé­cu­ri­té, rien de tel qu’un cloud per­so

Un peu in­quiet à l’idée de confier vos don­nées aux Ga­fa ? Alors dé­ve­lop­pez votre propre so­lu­tion de sto­ckage.

Hors-Série 01 net - - DONNÉES -

Si vous re­cher­chez un ser­vice cloud com­mu­nau­taire et col­la­bo­ra­tif gra­tuit pour rem­pla­cer Google Drive, One­drive ou Drop­box, vous per­dez votre temps. Amé­na­ger et en­tre­te­nir un Da­ta Cen­ter a un coût. Une réa­li­té à la­quelle s’est heur­té le pro­jet de la Free Cloud Al­liance ini­tié en 2010 par des Fran­çais et stop­pé net cinq ans plus tard, faute de fi­nan­ce­ment. À dé­faut de pou­voir dis­po­ser de sto­ckage gra­tuit, rien ne vous in­ter­dit de créer un cloud per­son­nel. Vous pou­vez uti­li­ser pour ce­la un disque ré­seau (NAS) et les ap­pli­ca­tions d’ac­cès à dis­tance et de syn­chro­ni­sa­tion pro­po­sées par Sy­no­lo­gy ou Qnap. Si vous sou­hai­tez gar­der vos don­nées dans le cloud, sur les ser­veurs d’un hé­ber­geur que vous choi­si­rez vous-même en fonc­tion de cri­tères bien pré­cis (lo­ca­li­sa­tion du Da­ta Cen­ter, coût, per­for­mances, etc.), il existe des so­lu­tions lo­gi­cielles open source pour gé­rer les ac­cès, le par­tage et la sé­cu­ri­té de vos fi­chiers. Des briques pour bâ­tir son cloud

C’est par exemple le cas d’open Stack, une ar­chi­tec­ture open source com­po­sée de briques (sto­ckage, té­lé­mé­trie, trai­te­ment de don­nées, in­ter­face uti­li­sa­teur) qui, mises bout à bout, per­mettent d’ob­te­nir un vé­ri­table cloud sur me­sure. Open Stack ( bit.do/ekgbn) four­nit gra­tui­te­ment les lo­gi­ciels ain­si que

la marche à suivre, de même qu’un kit de dé­mar­rage et le code source. Les nou­veaux ve­nus peuvent s’ap­puyer sur les réa­li­sa­tions et les conseils d’une vaste com­mu­nau­té d’uti­li­sa­teurs. Dans le même es­prit, le pro­jet Own­cloud a vu le jour en 2010 avec pour ob­jec­tif de sim­pli­fier le dé­ploie­ment d’un cloud libre. Own­cloud est de­ve­nu une so­lu­tion de sto­ckage à part en­tière qui peut être hé­ber­gée sur des ser­veurs Web pri­vés. Comme pour les ser­vices com­mer­ciaux, l’ac­cès s’ef­fec­tue de­puis n’im­porte quel or­di ou ap­pa­reil mo­bile An­droid ou IOS. Avec l’as­su­rance que les don­nées sont à l’abri des Ga­fa. Des so­lu­tions un peu com­plexes

Own­cloud as­sure le chif­fre­ment des don­nées, leur par­tage, la ges­tion des contacts et des tâches. La pla­te­forme in­tègre éga­le­ment un lec­teur au­dio et un édi­teur de texte. Pour vous ai­der à as­sem­bler ces élé­ments, vous pou­vez vous ap­puyer sur une abon­dante do­cu­men­ta­tion ain­si que sur l’es­prit d’en­traide de la com­mu­nau­té Own­cloud. Il n’em­pêche que ces deux so­lu­tions open source sup­posent de pos­sé­der de so­lides bases tech­niques. Si ce n’est pas votre cas, vous avez tou­jours la pos­si­bi­li­té de mus­cler la sé­cu­ri­té de Drop­box et consorts en adop­tant une so­lu­tion de chif­fre­ment comme Box­cryp­tor ( bit.do/endze).

Des­ti­né aux ama­teurs éclai­rés, Own­cloud est une so­lu­tion open source de sto­ckage et de par­tage en ligne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.