Aude Zie­se­niss de Thuin, Fon­da­trice et Pré­si­dente de Thuin & As­so­ciés, édi­teur du fo­rum Osons la France.

Informations Entreprise - - DÉBAT -

Sa bio :

« Si on en­tre­prend plus en France,

on va juste faire faillite ! Donc, ma ré­ponse est d'of­fi­ceoui parce

que si au­jourd'hui les en­tre­prises qui existent ne se dé­ve­loppent pas, elles risquent d'al­ler droit dans le mur ! Ce, en

dé­pit de la conjoncture dif­fi­cile,de la fri­lo­si­té

des banques et du pro­blème de la fis­ca­li­té en France. En outre, ne pas en­tre­prendre vou­drait dire que tout le monde

quitte la France. Or, il y a certes des gens

qui partent, moi-même j'en connais

un cer­tain nombre, mais il y a beau­coup aus­si

de « cin­glés » dans mon genre qui res­tent

par re­fus de bais­ser les bras sous pré­texte

qu'il y a une crise. Notre réa­li­té de tous

les jours est sim­ple­ment de nous dire « d'ac­cord,

de quoi de­main se­ra fait et comment

al­lons­nous vivre ? Que va-t-on dire à nos

en­fants ? Bref, qu'est-ce que l'on fait parce

que la vie conti­nue ? ». La vie étant ef­fec­ti­ve­ment

de­ve­nue dif­fi­cile,ce­la nous amène

à pen­ser les choses au­tre­ment et c'est la rai­son

pour la­quelle j'ai créé ces fo­rums Alors qu'on ne cesse d'en­tendre Osons la France.

que les fran­çais n'aiment pas leurs ré­cente étude ré­vèle de ma­nière en­tre­prises, une pa­ra­doxale que 84% d'entre eux

y sont très at­ta­chés au point que la plu­part n'en­vi­sagent

pas de quit­ter celles où ils tra­vaillent. Con­co­mi-tam­ment, se greffe un se­cond phé­no­mène

ré­vé­lant que plus les gens ont peur, la crise s'ag­grave et plus ils ont alors plus

la vo­lon­té de contri­buer à faire quelque pour s'en sor­tir. Moi-même j'ai quatre chose en­tre­prises, des PME, et tous les

jours je me de­mande si j'ai rai­son. Ce qui m'amène

à ana­ly­ser les su­jets sur les­quels et m'in­cite alors à me dire que j'ai

je me trouve mal­gré tout rai­son d'en­tre­prendre. res­ter en France, il faut que je me Comme je veux

batte beau­coup plus et sans doute pour y ar­ri­ver même si, mal­heu­reu­se­ment,

dif­fé­rem­ment nous de­vons nous ac­com­mo­der fis­ca­li­té pour le moins confis­ca­toire d'une sur le plan de ses taux et sur­tout

d'une sta­bi­li­té in­cer­taine et par­fai­te­ment in­co­hé­rente

avec le reste de l'Eu­rope. Tant que n'au­rons pas en France une fis­ca­li­té nous

stable, il ne se­ra pas pos­sible de de­main se­ra fait dans la me­sure sa­voir de quoi où ap­pa­raissent tous les jours des

taxes nou­velles qui rendent in­gé­rable une en­tre­prise

par rap­port à cette in­con­nue re­pré­sen­tée mon­tant exact des im­pôts qu'il par le fau­dra ac­quit­ter. C'est ce­la qui est

ab­so­lu­ment dra­ma­tique pour l'en­tre­prise, d'au­tant

que cette ab­sence de taux éga­li­taires rap­port au reste de l'Eu­rope pé­na­lise par notre pays sur le plan de la com­pé­ti­ti­vi­té

».

Si la créa­tion, en 2004, au-tra­vers SARL, de Wef­cos, fi­liale de sa so­cié­té PV du Wo­men's Fo­rum for the Eco­no­my Concept

and So­cie­ty dont la te­nue, une fois an à Deau­ville, réunit les femmes par

d'in­fluence du monde en­tier, lui les feux mé­dia­tiques, cette a va­lu de s'at­ti­rer

psy­cho­logue de for­ma­tion ori­gi­naire le Fi­nis­tère (où elle a vu de Plou­da­niel le jour en 1950) dans

n'est fran­che­ment pas née de la pluie en ma­tière de créa­tion d'en­tre­prises. der­nière so­cio­lo­giques Spé­cia­liste de l'ana­lyse des ten­dances

et très en­ga­gée dans la re­con­nais­sance la so­cié­té, elle de la place des compte à son ac­tif femmes dans

la mise en or­bite d'ADT Consul­tants pour édi­ter « la Se­maine In­ter­na­tio­nale

SARL en 1981 du Mar­ke­ting Di­rect ». Ma­ni­fes­ta­tion cède en 1993 pour fon­der la Com­pa­gnie qu'elle

Schef­fer,or­ga­ni­sa­teur de «L'Art et « Créa­tions et Sa­voir Faire ». du Jar­din »

Com­pa­gnie qu'elle cède en 2003 lan­ce­ment du Wo­men's pour se consa­crer

Fo­rum dont elle re­vend au même le concept à Publicis en 2011. Cette

an­née 2011, elle met en place Thuin «Osons & As­so­ciés Con­sul­ting afin d'or­ches­trer

la France », fo­rum des­ti­né à la so­cié­té les ta­lents ci­vile et qui sou­haite fran­çais dans tous les mettre en lu­mière

do­maines. Après deux ses­sions or­ga­ni­sées la pre­mière à Pa­ris et la se­conde en 2012,

à Lille, quatre fo­rums sont pro­gram­més à Pa­ris, Lille, Lyon et Nantes. Au­teur

sur 2013 de nom­breux ou­vrages (dont « Femmes, vous osiez, le monde se por­te­rait si

mieux » aux édi­tions Ro­bert Laf­font), pu­blier «Osons la France » aux elle vient de

édi­tions Ey­rolles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.