Un nou­veau souffle pour les TPE.

En créant «le mi­cro ca­pi­tal-in­ves­tis­se­ment», FON­DE­LIA pre­mière so­cié­té d’in­ves­tis­se­ments ex­clu­si­ve­ment dé­diés aux TPE, ré­pond aux réels Ee­soins de fi­nan­ce­ment de ces oue­liées du ca­pi­tal-in­ves­tis­se­ment.

Informations Entreprise - - FINANCES -

F>> Un vrai par­te­na­riat fi­nan­cier via des pro­cé­dures sim­pli­fiées.

FON­DE­LIA se pro­pose d'in­ves­tir à hau­teur de 10 000€ à 30 000 € dans toute ac­ti­vi­té sous la forme d'une prise de par­ti­ci­pa­tion mi­no­ri­taire au ca­pi­tal pour ac­com­pa­gner tout pro­jet de créa­tion, de dé­ve­lop­pe­ment ou de re­prise. L'ap­port de ce mi­cro ca­pi­tal-in­ves­tis­se­ment leur in­suffle un nou­vel élan, ce qui se­lon Ca­mille Brod­hag di­ri­geant de FON­DE­LIA «ren­force leur po­si­tion fi­nan­cière et leur cré­di­bi­li­té au­près de leur banque. ONDELIA s'at­tache à fi­nan­cer «les dé­lais­sées» du ca­pi­tal-in­ves­tis­se­ment que sont les TPE, qui pour­tant re­pré­sentent se­lon l'IN­SEE 3 mil­lions d'en­tre­prises, 93% des en­tre­prises fran­çaises sources d'in­no­va­tions, de ri­chesses, d'em­plois et de crois­sance. C'est fort de ce constat, de leur double cul­ture in­dus­trielle et fi­nan­cière, que les in­dus­triels Jean Pierre et Ra­phael Gor­gé ont, pa­ral­lè­le­ment à leur ac­ti­vi­té in­dus­trielle (groupe Gor­gé – co­té sur Eu­ro­Next) ont dé­ve­lop­pé une ac­ti­vi­té d'in­ves­tis­se­ment en ca­pi­tal, nom­mée Gor­gé In­ves­tis­se­ment, com­bi­nai­son de 3 en­ti­tés (PROMELYS, SOPROMEC et FON­DE­LIA) dé­diées au fi­nan­ce­ment en ca­pi­tal des TPE et PME de 10 000€ à 2M€. Ain­si se­lon Ra­phael Gor­gé «connec­tés à la réa­li­té des en­tre­prises au quo­ti­dien à tra­vers notre groupe in­dus­triel, Groupe Gor­gé, nous bé­né­fi­cions aus­si du sa­voir-faire spé­ci­fique d'in­ves­tis­seur fi­nan­cier de SOPROMEC qui compte par­mi les pré­cur­seurs du ca­pi­tal in­ves­tis­se­ment. En­tre­prise qui de­puis 1964, s'est for­gée une ré­pu­ta­tion de so­li­di­té et de sé­rieux sans faille en fi­nan­çant no­tam­ment la crois­sance de plus de 700 en­tre­prises (dont l'Oc­ci­tane, Du­pont d'Is­si­gny, Cha­pitre.com, etc.)». FON­DE­LIA qui en est la fi­liale, bé­né­fi­cie donc de cette double ex­per­tise et s'en­gage au­près des TPE pour leur four­nir les ca­pi­taux né­ces­saires à la réus­site de leur pro­jet. Un vé­ri­table ef­fet le­vier, qui leur per­met d'aug­men­ter leur ca­pa­ci­té de cré­dit et d'ac­cé­der à de nou­velles sources de fi­nan­ce­ment pour concré­ti­ser leurs pro­jets. Cet ap­port leur per­met de sai­sir des op­por­tu­ni­tés qui, si­non, leur au­rait été im­pos­sibles» Une réelle op­por­tu­ni­té of­ferte aux TPE, que cette pos­sible aug­men­ta­tion de ca­pi­tal ra­pide et fa­cile d'ac­cès. En ef­fet, trois étapes suf­fisent à son ob­ten­tion : ré­ponse à un ques­tion­naire de qua­li­fi­ca­tion, va­li­da­tion du pro­jet par un co­mi­té d'in­ves­tis­se­ment, consti­tu­tion du dos­sier et va­li­da­tion par les ex­perts FON­DE­LIA, qui conseillent et ac­com­pagnent les en­tre­prises jus­qu'au ver­se­ment des fonds. L'idée étant d'être très ré­ac­tif et de ne pas faire pas­ser trop de temps à l'en­tre­pre­neur sur sa re­cherche de fonds pour qu'il puisse se consa­crer à la re­cherche de nou­veaux clients et à sa­tis­faire au mieux leurs de­mandes.

>> Un en­ga­ge­ment ba­sé sur une confiance mu­tuelle

Ca­mille Brod­hag nous ex­plique «nous n'avons pas de clients mais des «par­ti­ci­pa­tions»,

>Ca­mille Brod­hag.

> Jean-Pierre et Ra­phaël Gor­gé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.