L'au­to­ma­ti­sa­tion pour point d'orgue

Ce qu'en dit Paul d'or­to­li ...

Informations Entreprise - - FINANCES -

IE : NUMERICOMPTA ap­porte des so­lu­tions ef­fi­cientes en terme de dé­ve­lop­pe­ment du­rable «zé­ro pa­pier, zé­ro dé­pla­ce­ment» qui se sub­sti­tuent au flux à crois­sance ex­po­nen­tielle des tâches ad­mi­nis­tra­tives, pou­vez vous nous en ex­pli­quer le fonc­tion­ne­ment ? Paul d'Or­to­li : "l'idée est de cap­ter toute l'in­for­ma­tion ad­mi­nis­tra­tive dans sa forme nu­mé­rique pour qu'elle ar­rive dans cette forme au ca­bi­net et qu'elle puisse être trai­tée. L'in­té­rêt est d'au­to­ma­ti­ser le trai­te­ment de la comp­ta­bi­li­té et de di­mi­nuer for­te­ment le tra­vail de sai­sie des col­la­bo­ra­teurs du ca­bi­net. Le client va scan­ner ses fac­tures qui vont être trans­mises à un OCR (re­con­nais­sance op­tique des ca­rac­tères), as­so­cié à un ou­til d'in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, do­té de rai­son­ne­ment, de mé­moire et d'ex­pé­rience. C'est ce sys­tème là que nous avons ap­pe­lé le cer­veau élec­tro­nique qui re­pré­sente notre in­no­va­tion ma­jeure et nous dis­tingue de nos concur­rents. Les fac­tures sont re­con­nues et in­té­grées au­to­ma­ti­que­ment dans nos lo­gi­ciels y com­pris celles aux mul­ti-taux de TVA, en moins de 5 se­condes et avec un taux de re­con­nais­sance très éle­vé. Le col­la­bo­ra­teur n'a donc rien à sai­sir seule­ment à contrô­ler et va­li­der. Une fois les fac­tures va­li­dées, elles sont trans­mises au lo­gi­ciel de pro­duc­tion comp­table du ca­bi­net. La pro­duc­tion du ca­bi­net est en­suite dis­po­nible pour son client, via le site in­ter­net du ca­bi­net d'ex­per­tise- comp­table. Il rentre sur son es­pace client en mode sé­cu­ri­sé avec lo­gin et mot de passe et ac­cède ain­si à tous ses do­cu­ments, clas­sés par ca­té­go­rie Comp­ta­bi­li­té, Contrôle de Ges­tion, Fis­cal, So­cial et Ju­ri­dique».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.