Ber­trand Brème

Infrarouge - - CANNES -

Cannes pour vous c’est … L’oc­ca­sion de re­trou­ver les amis de la nuit pa­ri­sienne sous les pal­miers de la Croi­sette, par­ler ci­né­ma, mais c’est aus­si un ren­dez-vous pro­fes­sion­nel an­nuel. Sou­ve­nir : votre pre­mière mon­tée des marches à Cannes ? Celle qui m’a le plus tou­ché, c’était avec l’équipe de Po­lisse, l’an­née der­nière. Je me suis re­trou­vé un peu mal­gré moi à faire le che­min sé­pa­rant le Ma­jes­tic au Pa­lais avec cette bande d’ac­teurs, plus potes que col­lègues, en ri­go­lant bien. Ar­ri­vé aux marches, je les ai mon­tées en por­tant une mi­nau­dière dorée dans les mains, que Ka­role Ro­cher m’avait confiée avant d’être shoo­tée par la foule de pho­to­graphes. Ma mère m’a dit : « on a vu des images de toi mon­tant les marches, mais que fai­sais-tu avec un sac à main do­ré ? ». Le su­per­flu qui a fi­na­le­ment sa place à Cannes ? J’ai be­soin de prendre des bols d’air en de­hors du Festival. Les alen­tours de Cannes re­gorgent de lieux se­crets sou­vent tran­quilles. Alors pour moi, le su­per­flu très utile, c’est de prendre le temps de s’écar­ter. AC­TU > Pré­sence Mar­ke­ting Ma­na­ger chez Die­sel, il a lan­cé la col­lec­tion Die­sel Du­ca­ti.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.