Singtank, sort de sa planque

Infrarouge - - INTERVIEW MUSIQUE - Par Aude Ber­nard-Treille.

Sym­biose par­faite d’un duo fa­mi­lial, les Singtank for­més par Jo­sé­phine de la Baume et son frère Alexandre nous ra­content comment tout a com­men­cé. Ren­contre.

Quelle est la force quand on bosse en fa­mille ?

J: Le lan­gage si­len­cieux. On se com­prend très vite, la créa­tion est fluide. On sait où on va et pour les textes, Alex sait de quoi je parle. C’est « co­sy » !

Quelle est votre prin­ci­pale qua­li­té ?

A: Elle est dé­ter­mi­née, per­sé­vé­rante, cou­ra­geuse et va au bout des choses. J: Il est brillant, car dès qu’il fait quelque chose, il le fait bien et vrai­ment en pro­fon­deur.

Le conseil qui vous a ser­vi ?

J: Do­mi­nique Bes­ne­hard a dit un jour à la télé : « te­nez ». Dans le sens où il faut s’ac­cro­cher. Il y a tel­le­ment de rai­sons de bais­ser les bras qu’à force d’achar­ne­ment, on ar­rive à te­nir. A: Quand on voit qu’un groupe comme Pulp a connu le suc­cès au bout du 6e al­bum, on se dit qu’il faut tou­jours y croire. La per­sé­vé­rance paye.

Si vous de­viez faire un concert dans un en­droit de dingue, ce se­rait pour qui et où ?

J& A: Ba­rack et Mi­chelle Oba­ma au stade O2 de Londres !

InWon­der W

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.