Quatre ques­tions à l’un des ha­waïens les plus cha­ris­ma­tiques.

Infrarouge - - INTERVIEW -

Ra­con­tez-nous votre meilleur sou­ve­nir sur une vague ?

Si je n’en avais qu’un, ce se­rait quand j’étais pe­tit, ac­cro­ché der­rière mon père sur la planche (Bill Ha­mil­ton, son père adop­tif était un des plus grands champions de surf). C’est de cette fa­çon que je suis en­tré dans le tube pour la pre­mière fois. J’ai dé­cou­vert cette sen­sa­tion et de­puis, je ne m’en suis plus jamais pas­sé.

Pour vous, quel est le meilleur spot à Ha­waï ?

Sin­cè­re­ment, le meilleur spot, que ce­la soit à Ha­waï ou ailleurs, c’est de se re­trou­ver seul avec la vague, sans per­sonne, com­mu­nier avec la na­ture et se sen­tir tout pe­tit de­vant cette im­men­si­té.

Votre pro­chain dé­fi ?

Res­ter en vie !

Quelques mots sur le pho­to­graphe Syl­vain Ca­ze­nave qui vous suit de­puis tant d’an­nées ?

Il connaît très bien le surf et a pho­to­gra­phié les plus belles vagues du monde dans de nom­breux pays en voya­geant aux quatre coins de la pla­nète. Il sait mieux que per­sonne sai­sir l’ins­tant ma­gique, fi­ger cette sen­sa­tion de glisse. Le tra­vail qu’il a ex­po­sé à la ga­le­rie Pol­ka en par­te­na­riat avec Ox­bow montre plus de 20 ans de pas­sion de pho­tos de surf et de vagues. C’est vé­ri­ta­ble­ment un ar­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.