Ar­mand Ha­di­da, pas­sion­nant et éclai­ré

Infrarouge - - INTERVIEW MODE - Par Aude Ber­nard- Treille.

Créa­teur exi­geant des es­paces L’Eclai­reur et du sa­lon Tra­noï, là où la mode se fait, Ar­mand Ha­di­da s’est avant tout af­fran­chi des codes pour suivre son ins­tinct. Avec Mar­tine, sa femme, il pré­sente des de­si­gners, des uni­vers et des pro­duits qui co­ha­bitent fa­ci­le­ment, d’une ma­nière lo­gique. Le­çon de mode d’un élec­tron libre. Je suis un élec­tron libre qui a des pri­vi­lèges ex­tra­or­di­naires, qui n’a pas d’éti­quette, je n’ap­par­tiens à au­cun par­ti, je ne suis esclave d’au­cun vice, je n’ai pas de dé­pen­dance cultu­relle ou re­li­gieuse. C’est une vraie sen­sa­tion de li­ber­té. Je peux être com­pa­ré à une feuille qui se dé­tache d’une branche en au­tomne et qui vi­re­volte par- ci, par- là au gré du vent. Où al­lez- vous dé­ni­cher vos plus belles dé­cou­vertes ? C’est tou­jours en voya­geant. La pre­mière n’avait rien à voir avec la mode. Après des mois de re­cherche, je suis par­ti à Den­ver via New York et 5 heures de train plus tard, je suis ar­ri­vé à Tuc­son dans l’Ari­zo­na au Sa­lon du ro­déo et j’ai trou­vé ce que je cher­chais ! Peut- on dire que le Tra­noï, que vous avez créé, est un sa­lon qui a un train d’avance ? C’est un maillon qui fait par­tie de la chaîne. Un wa­gon ac­cro­ché à cette lo­co­mo­tive qui est la mode, il n’est pas plus confor­table que les autres, mais il L’ECLAI­REUR, CHAQUE LIEU A SON HIS­TOIRE LES CHAMPS La pre­mière bou­tique L’Eclai­reur, ouvre en 1982 sur les Champs. A quelques en­ca­blures du lo­cal de 28 m2 où Ar­mand Ha­di­da a dé­bu­té. 26, ave­nue des ChampsE­ly­sées 75008 Pa­ris. Tél. : 01 45 62 12 32. ROYAL ECLAI­REUR Le der­nier né ! Au sein du Royal Mon­ceau. 39/ 41, ave­nue Hoche 75008 Pa­ris. Tél. : 01 56 68 10 47.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.