Séance te­nante

Ar­rêts sur images des der­nières nou­veau­tés pour en­tre­te­nir vos conver­sa­tions mon­daines et vous in­ci­ter, séance te­nante, à cou­rir dans les salles obs­cures.

Infrarouge - - CINÉ TRAVELLING - Par Mar­jo­rie Al­lias

PLANETARIEUM SOR­TIE LE 16 NO­VEMBRE 2016

Pour­quoi y al­ler ? Pour la ren­contre entre Na­ta­lie Port­man, ac­trice os­ca­ri­sée, et Li­ly- Rose Depp, étoile mon­tante du ci­né­ma. On l’a vue der­niè­re­ment dans La Dan­seuse, elle y était poi­gnante. Au­jourd’hui, rien ne semble ar­rê­ter Li­ly- Rose Depp, la it- girl du mo­ment. Dans

Pla­ne­ta­rium, de Re­bec­ca Zlo­tows­ki, elle in­ter­prète Kate Bar­low, jeune mé­dium amé­ri­caine, au cô­té de Na­ta­lie Port­man, qui joue le per­son­nage de Lau­ra, sa soeur, avec qui elle forme un duo. Fin des an­nées trente : leur don fas­cine. Les deux soeurs par­courent le monde pour pré­sen­ter leur spec­tacle, dans le­quel elles pra­tiquent le spi­ri­tisme. À Pa­ris, elles sont re­mar­quées par un pro­duc­teur de ci­né­ma, qui les en­gage pour tour­ner dans son pro­chain film, avec une seule am­bi­tion : ré­vo­lu­tion­ner l’his­toire du Sep­tième Art. Dans le tu­multe de la cé­lé­bri­té, entre gloire, ri­va­li­té et his­toires d’amour pas­sion­nées, les deux soeurs ne vont pas prendre conscience de la mon­tée de l’an­ti­sé­mi­tisme.

MOI, DA­NIEL BLAKE

Pour­quoi y al­ler ? Pour voir en­fin dans les salles obs­cures le der­nier chef- d’oeuvre de Ken Loach, ré­com­pen­sé par la Palme d’or à Cannes. Et de deux pour Ken Loach ! Après une pre­mière Palme d’or can­noise il y a dix ans pour Le Vent se

lève, le ci­néaste re­met le cou­vert avec son der­nier film, Moi, Da­niel Blak e. On le sait, le réa­li­sa­teur aime le ci­né­ma so­cial. Avec ce long mé­trage, il aborde en­core une fois ce thème et met en scène Da­niel Blake, un me­nui­sier de cin­quante- neuf ans at­teint de pro­blèmes car­diaques. Afin de sur­vivre, il va être contraint de faire ap­pel à l’aide so­ciale pour la pre­mière fois de sa vie. Alors que son mé­de­cin lui in­ter­dit de re­prendre le tra­vail, l’État lui re­fuse sa pen­sion d’in­va­li­di­té s’il ne se met pas à la re­cherche d’un em­ploi. Ken Loach nous en­traîne alors dans un im­bro­glio ad­mi­nis­tra­tif qui dé­nonce les aber­ra­tions du sys­tème bri­tan­nique. Un film émou­vant, par­fois drôle, tou­chant et en­ga­gé, comme tou­jours. Sor­tie le 26 oc­tobre 2016.

RÉ­PA­RER LES VI­VANTS

Pour­quoi y al­ler ? Pour voir l’adap­ta­tion au ci­né­ma du best- sel­ler épo­nyme de May­lis de Ke­ran­gal, pa­ru en 2014. Après un énorme suc­cès en li­brai­rie, Ré­pa­rer les

vi­vants a été adap­té au théâtre pour le fes­ti­val Off d’Avi­gnon en 2015, puis mis en scène en 2016 dans les salles de pro­vince et pa­ri­siennes. Le 2 no­vembre, le long mé­trage, si­gné Ka­tell Quillé­vé­ré, sor­ti­ra dans les salles obs­cures avec à l’af­fiche : Ta­har Ra­him, Em­ma­nuelle Sei­gner, Kool Shen, Anne Dor­val, Alice Ta­glio­ni et Mo­nia Cho­kri. Le film ra­conte l’his­toire d’un ado­les­cent vic­time d’un ac­ci­dent de la route et ra­pi­de­ment dé­cla­ré en mort cé­ré­brale, puis d’une femme dans l’at­tente d’une greffe car­diaque qui pour­rait lui sau­ver la vie. Un compte à re­bours poi­gnant, pu­dique et sen­sible, qui aborde avec une grande sen­si­bi­li­té un su­jet en­core ta­bou, entre le tra­gique et l’in­time. Sor­tie le 2 no­vembre 2016.

IRIS

Pour­quoi y al­ler ? Pour Char­lotte Le Bon, femme fa­tale dans un th­riller de Ja­lil Les­pert, à qui l’on doit dé­jà le bio­pic Yves Saint Laurent. Iris ( Char­lotte Le Bon), femme d’un riche ban­quier ( Ja­lil Les­pert), dis­pa­raît en pleine nuit dans Pa­ris. Kid­nap­pée, oui, mais par qui ? La po­lice mène l’en­quête ( Ca­mille Cot­tin in­carne l’ins­pec­trice en charge de l’af­faire), une ran­çon est de­man­dée mais l’af­faire tourne mal, évi­dem­ment… L’his­toire, qui re­prend les clas­siques, pour­rait s’ar­rê­ter là mais elle est bien plus com­plexe qu’il n’y pa­raît. Dans une am­biance op­pres­sante ( qui nous rap­pelle fran­che­ment Gone Girl de Da­vid Fin­cher), Iris est vic­time d’un en­lè­ve­ment qu’elle a elle- même or­ga­ni­sé. Pour ce­la, elle fait ap­pel à Max ( Ro­main Du­ris), un mé­ca­ni­cien en­det­té qui va jouer le rôle du ra­vis­seur. Dans ce plan ma­chia­vé­lique, rien ne va se pas­ser comme pré­vu. Sor­tie le 16 no­vembre 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.