Le Wor­king Stop

Se mus­cler sans bou­ger !

Infrarouge - - OLIVIA DE BUHREN / TESTÉ POUR VOUS -

QU’EST- CE QUE C’EST ?

Le Wor­king Stop est un sport de fit­ness que l’on pra­tique dans une salle en cours col­lec­tif ou en in­di­vi­duel avec un coach. Comme son nom l’in­dique, on « tra­vaille à l’ar­rêt » . On passe l’en­semble du cours dans des pos­tures sta­tiques, en al­ter­nant les zones du corps.

D'OÙ VIENT CETTE MÉ­THODE ? D’OÙ VIENT CETTE MÉ­THODE ?

C’est Sté­phane De­mouy, coach spor­tif, qui a ima­gi­né cette nou­velle dis­ci­pline. Comment bien se mus­cler, avec plai­sir, sans se bles­ser ? Il crée donc un sport sans risque, qui peut être pra­ti­qué de 7 à 77 ans. Le Wor­king Stop est né ! Fi­ni les ten­di­nites, les contrac­tures ou en­core les élon­ga­tions. Cette nou­velle pra­tique muscle tout en dou­ceur et en pro­fon­deur.

L’EF­FET ES­COMP­TÉ ?

• On muscle har­mo­nieu­se­ment toutes les par­ties du corps. • On gagne en sou­plesse en dé­ten­dant nos muscles et en raf­fer­mis­sant ceux qui sont faibles. • Les ar­ti­cu­la­tions sont pro­té­gées et ren­for­cées.

J’AI TES­TÉ POUR VOUS

On com­mence par une sé­rie d’échauf­fe­ments, puis des ab­do­mi­naux au sol où l’on pousse avec ses mains sur les ge­noux. Pen­dant trente minutes, j’en­chaîne avec les dif­fé­rents cycles de pos­tures sta­tiques. Sté­phane me fait com­men­cer par le bas du corps. Pour chaque position, je reste en sta­tique pen­dant trente se­condes, puis je re­com­mence quatre fois. Je reste as­sise les fesses sou­le­vées pen­dant vingt se­condes, une fois, deux fois, trois fois. La der­nière fois, je pense tom­ber tel­le­ment c’est dur, mais cou­ra­geu­se­ment j’en­chaîne avec des fentes en sta­tique : jambe droite, jambe gauche, le pont m’achève… On passe sur le haut du corps. Je trans­pire. « Allez, hop, hop, hop, on conti­nue, pas de pause si­non c’est moins ef­fi­cace » , dé­clare Sté­phane. Je passe au sol et il me fait faire la position du pois­son sans bou­ger. On passe en­fin aux éti­re­ments, qui me font un bien fou. Ça y est : sau­vée, c’est fi­ni ! J’ai l’im­pres­sion d’avoir fait tra­vailler tout mon corps, j’ai même trou­vé des muscles dont je ne soup­çon­nais pas l’exis­tence. Un vé­ri­table booster d’éner­gie, cette séance. Le len­de­main, évi­dem­ment, j’ai des cour­ba­tures par­tout.

LE CONSEIL DU COACH

An­cien spor­tif de haut ni­veau, Sté­phane, sur­nom­mé le « coach des stars et des grands pa­trons » , pense qu’il faut faire du « sport in­tel­li­gent » . Le Wor­king Stop pré­sente l’avan­tage de n’être pas violent pour le corps. C’est une dis­ci­pline à conseiller aux per­sonnes peu spor­tives ou à celles qui souffrent de fa­tigue ou de rai­deurs. L’autre point fort est qu’en cours pri­vé, le coach s’adapte to­ta­le­ment à la per­sonne. Ce­la per­met de tra­vailler à son rythme. Dans tous les cas, Sté­phane conseille de ne pas s’éco­no­mi­ser et sur­tout de tou­jours pen­ser à sa res­pi­ra­tion.

OÙ ES­SAYER ? C White. 172, rue du fau­bourg Saint- Ho­no­ré, 75008 Pa­ris. www. cw­hite. fr Sté­phane De­mouy Coa­ching Team. 142, ave­nue Ma­la­koff, 75116 Pa­ris. Cours col­lec­tif de 45 minutes, 25 eu­ros. Cours par­ti­cu­lier à par­tir de 80 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.