Coups de coeur

Voi­ci une sé­lec­tion de nou­veau­tés qui nous ont ta­pé dans l’oeil On les par­tage avec vous.

Infrarouge - - REPÉRAGES - Par la Ré­dac­tion

LE CUIR PAR­FAIT

Il tra­verse les âges, in­dé­mo­dable, il est le blou­son fa­vo­ri des stars du rock, sym­bole de l’es­prit re­belle. Les fa­shio­nis­tas l’ont très vite adop­té et en ont fait un ob­jet ico­nique de la pop culture. Oui, on parle bien ici du Per­fec­to, de quoi d’autre ? Alice Ba­las a dé­ci­dé de s’en em­pa­rer pour créer un vê­te­ment unique. Dans son « stu­dio/ bou­tique » en plein coeur du Ma­rais, elle pro­pose un Per­fec­to se­mi- sur me­sure ou sur me­sure, avec la pro­messe de ne ja­mais pré­sen­ter deux pièces iden­tiques. La veste s’adapte à ce­lui ou celle qui le porte. Toute la col­lec­tion se com­pose donc de blou­sons nu­mé­ro­tés, fa­bri­qués par des ar­ti­sans fran­çais. Il ne vous res­te­ra plus qu’à vous de­man­der quel est votre nu­mé­ro fé­tiche. MA Alice Ba­las. 6, rue Charles- Fran­çois Dupuis, 75003 Pa­ris. www. ali­ce­ba­las. com

CHA­NEL AVANT LÉO­NARD CO­HEN

Paul Mo­rand, Louise de Vil­mo­rin, Pierre Ga­lante, Ed­monde Charles- Roux, tous ont édi­fié la lé­gende de Ga­brielle Cha­nel à par­tir de ses propos. Peu im­porte que l’his­toire soit réelle ou fan­tas­mée, c’est celle de la construc­tion d’une vie et d’un style. La nou­velle col­lec­tion de Cha­nel Joaille­rie, « Co­co avant Cha­nel » , se base sur l’ab­baye d’Au­ba­zine, couvent et or­phe­li­nat où Ga­brielle au­rait pas­sé presque sept ans. Une ab­baye cis­ter­cienne en Cor­rèze, dont les lignes épu­rées et les cou­leurs neutres au­raient fa­çon­né le style de la créa­trice. Par­mi les onze pa­rures pré­sen­tées, qui font la part belle au ru­ban joaillier et à la den­telle sty­li­sée, ce col­lier « Su­zanne » en or blanc 18 ca­rats, dix ra­ris­simes sa­phirs de Pad­pa­rad­scha de taille ovale ( 28,02 ca­rats), dix- sept pierres de lune taille ca­bo­chon et 1 054 dia­mants taille brillant ( 25,45 ca­rats). « Su­zanne takes you down to her place near the riv er » … de dia­mants. En l’oc­cur­rence, il s’agit ici de la co­mé­dienne Su­zanne Or­lan­di, pre­mière cliente de Ga­brielle, qui l’ini­tie­ra aux codes de la so­cié­té de la Belle Époque. EV

LE SEL DE L’EN­FANCE CHEZ HER­MÈS

Créé en 2004 par Jean- Claude El­le­na, Eau des Mer­veilles est, dixit son créa­teur, « le par­fum de l’en­chan­te­ment. Un bois tendre au fé­mi­nin sur­pre­nant et ma­gique » . Ce conte ol­fac­tif, ba­sé sur la ré­mi­nis­cence, s’en­ri­chit avec Ch­ris­tine Na­gel de la cou­leur bleue. Un bleu vo­lon­tiers azur et pâle, qui puise son ins­pi­ra­tion dans le re­gard d’un en­fant dont les yeux s’ouvrent sur le monde. Dans le cas pré­sent, sur « les ga­lets mouillés par la mer » . Le boi­sé de­vient mi­né­ral ( les em­bruns), ré­chauf­fé par le pat­chou­li ( la mé­moire). Une nou­velle ef­fer­ves­cence sur le ter­ri­toire d’Her­mès, la poé­sie, ré­pon­dant au jo­li nom d’Eau des Mer­veilles bleue. EV

AU ROYAL MON­CEAU- RAFFLES PA­RIS, UNE SAINT- VALENTIN EN OR

Le 14 fé­vrier, le pa­lace vous in­vite à pas­ser une soi­rée in­ou­bliable. Après la projection du film Ja­ckie au Ka­ta­ra, le ci­né­ma pri­vé de l’éta­blis­se­ment, les amou­reux pren­dront un apé­ri­tif en tête à tête au Bar Long de l’hôtel ( 170 eu­ros pour deux). Ceux qui sou­haitent dé­cou­vrir la cui­sine fu­sion du chef No­bu pour­ront s’ins­tal­ler au Mat­su­hi­sa et tes­ter le me­nu dé­gus­ta­tion Oma­kase ( 440 eu­ros pour deux). En­fin, pour une nuit sous le signe du ro­man­tisme, un dî­ner pri­va­tif se­ra or­ga­ni­sé dans l’une des luxueuses chambres de l’hôtel ( 790 eu­ros pour deux, in­cluant le pe­tit dé­jeu­ner et la bou­teille de cham­pagne). Pe­tit plus : un couple au­ra la chance de rem­por­ter un bra­ce­let Pia­get en or 18 ca­rats, dia­mants et sa­phirs. OSJ Royal Mon­ceau- Raffles Pa­ris. 37, ave­nue Hoche, 75008 Pa­ris. BLEU TENDRE

MUST HAVE RU­BAN

COUPLE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.