Coup de coeur

Infrarouge - - REPÉRAGES - Par Aude Ber­nard- Treille

CHIC

À la ques­tion : « Qu’est- ce qui fait vrai­ment plai­sir à un homme ? » , les ré­ponses sont multiples. Mais sou­vent, sans rou­ler pour au­tant les mé­ca­niques, ils aiment tout ce qui vrom­bit. C’est le cas de Ch­ris­tophe Be­noistLu­cy, pas­sion­né de mo­tos vin­tage, qui dé­cide d’ou­vrir un es­pace dé­dié aux deux- roues, qu’elles soient d’époque ou d’au­jourd’hui, en pro­po­sant d’y ap­por­ter sa touche per­son­nelle. La ré­ponse au­rait aus­si pu être : « tra­vailler avec sa femme » . Car son épouse, Ce­rise Bentz, créa­trice de La Ce­rise sur le Cha­peau, pré­sente éga­le­ment ses créa­tions dans ce bel es­pace qu’ils par­tagent. Du casque au cha­peau il n’y a qu’un pas, alors ve­nez vite dé­cou­vrir les feutres flir­tant avec les grosses cy­lin­drées et tout l’at­ti­rail du par­fait gent­le­man. Si vous cra­quez pour ce lieu aty­pique, vous pour­rez même le louer ! La Fa­brique Gé­né­rale. 2 bis, rue Léon Cos­nard, 75017 Pa­ris. Tél. : 01 86 95 81 73. www. la fa­brique ge ne ra le.com

UN JAR­DIN SUR SOIE

Le jar­din du Luxem­bourg, le Jar­din des Plantes, le jar­din des Tui­le­ries et leurs des­sins cro­qués par l’illus­tra­teur Ma­rin Mon­ta­gut sont dé­sor­mais im­pri­més sur soie pour une nou­velle col­lec­tion de car­rés en­tiè­re­ment confec­tion­nés en France. Por­tez à votre cou un fou­lard de votre jar­din pré­fé­ré, se­lon vos sou­ve­nirs ou vos ha­bi­tudes en ces lieux… Dans le cadre de l’ex­po­si­tion « Jar­dins » au Grand Pa­lais, sa col­lec­tion de fou­lards se­ra pré­sen­tée et dis­po­nible en ex­clu­si­vi­té à la bou­tique du Grand Pa­lais du 15 mars au 24 juillet 2017. 185 eu­ros, for­mat : 90 x 90 cm.

UN TIS­SU DANS LE COUP

Autre style cette fois, avec une col­la­bo­ra­tion qui pré­sente le fa­meux col­lier com­po­sé de guir­landes de brio­lettes mul­ti­co­lores de la créa­trice Ma­rie- Hé­lène de Taillac, non pas au­tour d’un jo­li cou mais, pour­quoi pas, en dé­co­ra­tion d’une fe­nêtre de chambre. Il a été en ef­fet re­pris par l’illus­tra­trice Prune Ci­rel­li pour les tis­sus de la mai­son The­ve­non. Fond bleu gla­cier ou fond crème, 56 eu­ros le mètre ( laize 140 cm). The­ve­non1908. com ou ma­riehe le ne de ta il lac.com

POUR LES DÉ­CO- MANIACS

Si, pour vous, le style Sa­rah La­voine se ré­sume à un pantone bleu ca­nard ou plu­tôt « bleu Sa­rah » , des ri­deaux de lin blanc et des fau­teuils ta­pis­sés de ve­lours, il est temps de dé­cou­vrir sa nou­velle bou­tique, vé­ri­table mai­son « concept store » . Un lieu dans le­quel l’inspiration vient très vite pour chaque pièce. En quelques se­condes, vous au­rez en­vie de re­faire en­tiè­re­ment la dé­co de votre ap­par­te­ment. À vous, le rose poudré, le vert pis­tache, les mé­langes noir et blanc, jaune sa­fran… Mai­son Sa­rah La­voine. 6, place des Victoires, 75002 Pa­ris. Tél. : 01 40 13 75 75. www. sa­rah­la­voine. com

RE­DÉ­COU­VRIR L’OP­TI­MISME

Quand on re­garde les cli­chés en noir et blanc de l’Amé­ri­cain Ha­rold Fein­stein ( 1931- 2015), on pour­rait pen­ser qu’ils sont ré­cents, même si le style ca­pil­laire tra­hit les an­nées 1940- 1950. L’in­sou­ciance de l’ado­les­cence ap­porte le même sou­rire, quelle que soit la pé­riode. Plon­gez dans cette belle ré­tros­pec­tive que lui consacre, pour la pre­mière fois en Europe, la ga­le­rie Thier­ry Bi­gai­gnon jus­qu’au 30 avril 2017. Elle pré­sente de très beaux mo­ments de bon­heur cap­tés par ce re­pré­sen­tant de la New York School of Pho­to­gra­phy. Du­rant plus de soixante ans, il a fait le por­trait in­time d’une Amé­rique exu­bé­rante et pleine de vi­ta­li­té. « Les an­nées 1940 et 1950 : L’Op­ti­misme conta­gieux – Ha­rold Fein­stein » . Ga­le­rie Thier­ry Bi­gai­gnon. 9, rue Char­lot, 75003 Pa­ris. Tél. : 01 83 56 05 82. www. thier­ry­bi­gai­gnon. com

SO­NIA SIEFF ET SES FRAN­ÇAISES

So­nia Sieff, fille de Bar­ba­ra Rix et Jean­loup Sieff, a tou­jours vé­cu dans l’uni­vers de la pho­to. Elle signe au­jourd’hui un beau livre qui pré­sente le face- à- face in­time qu’elle a eu avec des femmes fran­çaises, mises à nu. « Sans pose, sans filtre. Re­tou­chées, ce ne sont plus les mêmes. Au na­tu­rel, elles ré­vèlent leur uni­vers, leur se­cret. Des por­traits désha­billés de femmes que j’ad­mire, qui pour­raient toutes être soeurs ou amies. » . À voir aus­si sur les murs de la A Ga­le­rie. Les Fran­çaises,

édi­tions Riz­zo­li, New York, en vente chez co­lette. Ex­po­si­tion « Les Fran­çaises » . A Ga­le­rie, du 1er mars au 1er mai 2017. 4, rue Léonce Reynaud, 75116 Pa­ris.

CLUB VINALES DU ROYAL MON­CEAU

Les ama­teurs de ci­gares et spi­ri­tueux d’ex­cep­tion ap­pré­cie­ront de de­ve­nir membres de ce club. Ils au­ront ac­cès à un écrin très feu­tré où se re­trouvent les hé­do­nistes af­fir­més qui bé­né­fi­cient d’une ter­rasse pri­vée, du ser­vice concier­ge­rie, de leur cave in­di­vi­duelle, d’une table ga­ran­tie au res­tau­rant Mat­su­hi­sa Pa­ris, de re­mise sur le prix des chambres… et peuvent être ac­com­pa­gnés d’un in­vi­té. Ren­sei­gne­ments au­près d’Oli­vier Fer­nan­dez ( oli­vier. fer­nan­dez@ raffles. com. Tél. : 01 42 99 88 82).

SUC­COM­BER AU PLAI­SIR SU­CRÉ

« En des­sert, on leur sert quoi ce soir ? » . Pour vi­ser juste et pré­sen­ter l’en­tre­mets qui fe­ra l’una­ni­mi­té, les mo­no­ma­niaques et ob­ses­sion­nels com­pul­sifs des crèmes ca­ra­mel com­man­de­ront leur ob­jet de dé­sir aux doux parfums ( orange, ci­tron, ca­fé, cho­co­lat- gin­gembre…) chez Franz Po­ti­sek. 22 eu­ros la crème d’un litre, dans le conte­nant de votre choix, pour 6 à 8 per­sonnes, ou 4,50 eu­ros le pot por­tion. Les Bonnes Crèmes. 13, rue Ma­nuel, 75009 Pa­ris. Ou­vert du mar­di au vendredi, 11 h 00- 14 h 30 et 15 h 30- 19 h 00. Le sa­me­di, 10 h 00- 14 h 30 et 15 h 30- 19 h 00. Le di­manche, 10 h 00- 13 h 30. Tél. : 01 40 37 68 71.

OPENING

ON CRAQUE POUR

STYLE

EN­VIE DE FO­CUS SUR EX­CLU­SIF

EN­VIE DE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.