Le yo­ga Flow

At­ten­tion, votre corps va se ré­veiller !

Infrarouge - - ESSAI AUTO -

QU’EST- CE QUE C’EST ?

« Le yo­ga Flow, c’est “un yo­ga ur­bain” » , m’ex­plique Hé­lène Du­val, fon­da­trice de Yuj Yo­ga Stu­dio. Contrai­re­ment aux yo­gas tra­di­tion­nels qui viennent d’Inde, cette pra­tique s’est adap­tée à nos vies de ci­ta­dins stres­sés. C’est une forme de yo­ga dy­na­mique qui se dé­roule en mu­sique, dans l’obs­cu­ri­té et dans une cha­leur ré­con­for­tante al­lant de 25 à 30 ° C.

D’OÙ VIENT CETTE MÉ­THODE ?

La mé­thode vient des États- Unis. Hé­lène dé­couvre la dis­ci­pline à New York et en tombe tout de suite amou­reuse, elle aban­donne alors le yo­ga Ahs­tan­ga. Au­jourd’hui, grande pre­mière, elle ouvre sa pre­mière salle de yo­ga Flow à Pa­ris.

L’EF­FET ES­COMP­TÉ ?

« Un corps sculp­té, un men­tal clair et lu­mi­neux et de la puis­sance pour gra­vir l’Eve­rest ! » , m’as­sure- t- elle !

J’AI TES­TÉ POUR VOUS

Sur­prise : à peine ar­ri­vée, je me trouve dans une salle qua­si obs­cure, la pièce est peinte en bleu nuit. Les ri­deaux épais, les bou­gies et la mu­sique contem­po­raine donnent au cours une am­biance cha­leu­reuse et co­sy. Nous sommes une quin­zaine de filles, toutes as­sises en tailleur sur nos ta­pis. Hé­lène est là, rayon­nante, elle di­rige ses élèves et les cor­rige. « Sou­riez » , dit- elle. Sa per­son­na­li­té et sa joie de vivre in­fluent sur tout le monde. Je com­prends que la séance est construite un peu comme une vague ( comme son nom l’in­dique, « flow » ) . Hé­lène nous dit : « le yo­ga Flow nous donne les ou­tils pour gé­rer au mieux les vagues de notre vie à tra­vers le tra­vail des pos­tures et du souffle » . On dé­bute tran­quille­ment avec de la re­laxa­tion, puis, pe­tit à pe­tit, on pour­suit avec des en­chaî­ne­ments de plus en plus dif­fi­ciles. On re­trouve des pos­tures clas­siques, tri­co­tées avec d’autres, dans des en­chaî­ne­ments de plus en plus dy­na­miques et ra­pides. La pos­ture du chien tête en bas, la sa­lu­ta­tion au so­leil ac­cé­lé­rée, la pos­ture du tri­angle pour bien ou­vrir les hanches et on a même le droit à une belle chandelle… Le cours est ponc­tué de pe­tites phrases en­cou­ra­geantes : « Vous êtes su­blime, ac­cep­tez- vous telle que vous êtes. » Je plane ! La mu­sique nous trans­porte tout au long de nos ef­forts. Dé­jà la fin… On ter­mine avec la pos­ture de Sa­va­sa­na ( al­lon­gée). On est bien !

LE CONSEIL DU COACH

« Ve­nez avec votre es­prit ou­vert ! » , nous conseille Hé­lène. Ici, on ne juge pas le ni­veau des uns et des autres. On est là pour se faire du bien. « En tant que femme pa­ri­sienne hy­per­ac­tive, j’ai dé­cou­vert dans cette pra­tique le bon mix : mon corps est souple, sculp­té, et je garde un es­prit sain. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.