Trois ques­tions à Yvan Ben­ba­naste, fon­da­teur de So­cie­ty Room

Infrarouge - - Décryptage -

À quel be­soin cher­chez-vous à ré­pondre ?

Ce qui nous in­té­resse, c’est le rap­port hu­main. Nous dé­si­rons ins­tal­ler un rap­port de qua­li­té et don­ner à nos amis, et aux amis de nos amis, du temps. Bien au-de­là de la vente, ce lieu se­ra aus­si un mo­ment de ren­contres et d’échanges au­tour de dé­gus­ta­tions cu­li­naires, d’ex­po­si­tions, de col­la­bo­ra­tions avec de jeunes de­si­gners, de dî­ners de jeunes chefs, de pro­jec­tions de do­cu­men­taires, etc.

Consomme-t-on plus en consom­mant pri­vé ?

Le luxe, c’est la qua­li­té du temps. Les gens ont en­vie d’être mieux conseillés. Nous vou­lons ai­der les per­sonnes à la construc­tion d’une image ou d’un style dans un cadre unique, où l’on ne ré­serve l’es­pace que pour vous. Plus qu’un ves­tiaire, nous pro­po­sons des conseils per­son­na­li­sés, la construc­tion d’une garde-robe qui per­met à nos clients de ne pas perdre de temps à ré­flé­chir le ma­tin.

Pen­sez-vous que c’est l’ave­nir d’une ex­pé­rience shop­ping haut de gamme?

Ob­ser­ver, com­prendre, écou­ter, par­ta­ger des ex­pé­riences et des com­pé­tences est notre ob­jec­tif pre­mier. Re­pla­cer l’hu­main au centre de nos rap­ports. La di­gi­ta­li­sa­tion de notre en­vi­ron­ne­ment est dé­jà ac­tée, mais ce­la n’est pas en contra­dic­tion avec notre dé­marche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.