Quand la re­traite pré­oc­cupe, il faut s’en oc­cu­per !

Quel in­ves­tis­se­ment pour s’as­su­rer un com­plé­ment de re­traite fiable ? Quand la ré­mu­né­ra­tion moyenne de l’as­su­rance vie de­vrait tom­ber sous le seuil des 2 %, un pro­duit à fort ren­de­ment tire son épingle du jeu : l’in­ves­tis­se­ment Lo­ca­tif en Meu­blé Non Profe

Intérêts Privés - - ACTUALITÉ -

UN COM­PLÉ­MENT DE RE­VE­NU IDÉAL

Tout d’abord, vous de­ve­nez pro­prié­taire d’un bien dans un sec­teur immobilier por­teur. Les ré­si­dences ser­vices pour étu­diants, pour se­niors et les ré­si­dences af­faires ap­par­tho­tels re­pré­sentent des mar­chés à fort po­ten­tiel.

En­suite, ce « pla­ce­ment pierre » per­met de se cons­ti­tuer un pa­tri­moine immobilier gé­né­rant des re­ve­nus lo­ca­tifs ré­gu­liers et sé­cu­ri­sés. Des re­ve­nus qui per­met­tront, le mo­ment ve­nu, de bé­né­fi­cier d’un com­plé­ment de re­traite si­gni­fi­ca­tif.

Au­jourd’hui, nombre d’in­ves­tis­seurs s’y prennent tôt pour investir. C’est là une dé­ci­sion pleine de bon sens, puisque plus vite le prêt est rem­bour­sé, plus vite le bien gé­nère des re­ve­nus com­plé­men­taires.

Le Groupe Ré­side Études, lea­der des ré­si­dences ur­baines avec ser­vices, est le seul à pro­po­ser jus­qu’à 4,25 % de re­ve­nus ga­ran­tis, nets de charges et in­dexés (1).

AU­CUN SOU­CI DE GES­TION

Le Groupe Ré­side Études as­sure en spé­cia­liste confir­mé toute la ges­tion du bien (sé­lec­tion des loca­taires, état des lieux, ges­tion des quit­tances…). Ce sa­voir-faire est un réel point fort qui contri­bue à la sé­ré­ni­té de ceux qui ne sou­haitent pas se perdre dans les com­pli­ca­tions liées à la ges­tion d’un bien en lo­ca­tion.

UN STA­TUT

ET UNE LOI

POUR OP­TI­MI­SER LA FIS­CA­LI­TÉ DE

SON IN­VES­TIS­SE­MENT

Grâce au sta­tut avan­ta­geux LMNP, vous pou­vez amor­tir dans le temps votre in­ves­tis­se­ment. L’amor­tis­se­ment de l’immobilier et du mo­bi­lier sont alors im­pu­tables sur le bé­né­fice d’ex­ploi­ta­tion. Les re­cettes peuvent ain­si ne pas être sou­mises ni à l’im­pôt sur le re­ve­nu (2), ni aux pré­lè­ve­ments so­ciaux pen­dant de nom­breuses an­nées.

Vous pou­vez aus­si op­ter pour la Loi Cen­si-Bou­vard et bé­né­fi­cier d’une ré­duc­tion d’im­pôts sur le re­ve­nu de 11 % de l’in­ves­tis­se­ment HT pen­dant 9 ans, soit une éco­no­mie pou­vant al­ler jus­qu’à 33 000 € (3). À no­ter que cette op­tion fait perdre l’avan­tage des re­ve­nus dé­fis­ca­li­sés et ne concerne que les ré­si­dences pour se­niors ou étu­diants.

Dans les deux cas vous ré­cu­pé­rez la TVA à 20 % (4). Quand on sait qu’il est pos­sible de fi­nan­cer cet in­ves­tis­se­ment sans ap­port per­son­nel sur le mon­tant HT, le cal­cul est vite fait.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.