LES « VIEUX » PEL TOU­JOURS AU TOP

Intérêts Privés - - ARGENT -

Il est aus­si pos­sible de pla­cer votre épargne sans risque sur un plan d’épargne lo­ge­ment (PEL), du moins si vous en aviez ou­vert un il y a quelques an­nées, lorsque son taux était at­trac­tif.

Ain­si, les plans de moins de douze ans (donc non im­po­sés) ouverts avant le 31 jan­vier 2015 rap­portent en­core au­jourd’hui 2,50 % bruts, soit 2,07 % après pré­lè­ve­ments so­ciaux. Un taux très sa­tis­fai­sant pour un pla­ce­ment to­ta­le­ment sé­cu­ri­taire. « At­ten­tion, le PEL n’est pas souple : tout re­trait en­traîne la clô­ture du plan, quel que soit son âge », rap­pelle My­lène Guers, res­pon­sable du dé­ve­lop­pe­ment du mar­ché épargne fi­nan­cière chez Quin­té­sens. In­utile, en re­vanche, d’ou­vrir un PEL au­jourd’hui si vous n’en dé­te­nez pas : les plans ouverts de­puis le 1er jan­vier 2018 rap­portent 1 % brut mais sont sou­mis à la flat tax dès la pre­mière an­née, soit une rémunération nette à 0,70 %. Un ni­veau in­fé­rieur à ce­lui du li­vret A.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.