MadLab, plus simple

Intramuros - - NEWS -

Der­rière cette folle ap­pel­la­tion, MadLab, il y a deux mad men, Hec­tor et An­to­nio Ser­ra­no, deux amou­reux fous de l’ob­jet, ce­lui qui ra­conte une his­toire, l’his­toire d’une en­tre­prise et de ses en­tre­pre­neurs, l’his­toire du de­si­gn, de la tech­no­lo­gie et l’his­toire de l’ar­ti­sa­nat. Les ob­jets du ca­ta­logue MadLab ra­content donc les hommes qui sont der­rière ces ob­jets, simples, fonc­tion­nels, lu­diques et pleins d’es­prit. “J’aime les ob­jets qui parlent d’eux­mêmes, qui ra­content des his­toires, qui disent beau­coup avec peu, ex­plique Hec­tor Ser­ra­no, ceux qui ne sont ja­mais dé­mo­dés, mo­destes, simples au­then­tiques, avec un air de dé­jà- vu mais dont on se sou­vient. Chaque homme a le droit de cher­cher les li­mites de la ma­tière pour of­frir au monde sa réa­li­té trans­for­mée”. Les blocs, les cubes, les mai­sons, pro­posent la mai­son idéale, celle que l’on re­trouve dans ses sou­ve­nirs d’en­fance, au­tant de blocs pour au­tant de com­bi­nai­sons qui nous re­lient à l’arbre de la vie, pour construire des villes, des vil­lages ou des mé­ga­lo­poles, ver­sion Bom­bay, Is­tan­bul ou New York, en bois ou en mé­tal, ver­sion grange ou ver­sion gratte- ciel, ver­sion ferme ou ver­sion usine avec de grandes che­mi­nées. Une col­lec­tion d’ob­jets en bois qui re­prend les formes pri­maires en ac­ces­soires de bu­reau, comme la col­lec­tion de Ma­rio Ruiz “Bi­sel”. Tous les bois sont convo­qués, le frêne, le chêne, le noyer… pour faire de l’or­di­naire de l’ex­tra­or­di­naire et rendre l’ex­pé­rience de l’uti­li­sa­teur tou­jours plus simple et plus sin­cère.

Blocs, cubes et mai­sons en bois font par­tie des ob­jets du ca­ta­logue MadLab.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.