Mu­tua­li­sa­tion des dé­penses pu­bliques à l’échelle eu­ro­péenne pour di­mi­nuer la pres­sion fis­cale et so­ciale(7)

Investir en Europe - - Les Élections Européennes 2014 ! -

Un ni­veau de pré­lè­ve­ment obli­ga­toire moyen de 40% du PIB dans l’Union eu­ro­péenne est in­sou­te­nable pour les po­pu­la­tions. Il s’agi­rait de trans­fé­rer des com­pé­tences crois­santes à l’échelle de l’Union eu­ro­péenne lorsque ce­la per­met de faire des éco­no­mies. Il peut s’agir de dé­penses mi­li­taires, de pro­tec­tion so­ciale mi­ni­male, de re­pré­sen­ta­tion ex­té­rieure (une am­bas­sade au lieu de 28 dans tous les pays), de fi­nan­ce­ment de pro­jets por­teurs en crois­sance et em­ploi (comme c’est dé­jà le cas pour les pro­jets à di­men­sion eu­ro­péenne ou dans des ré­gions très pauvres dans le cadre de la po­li­tique de co­hé­sion) par exemple. A l’heure ac­tuelle, le bud­get eu­ro­péen n’est que de 1,27% du PIB

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.