L’Ukraine, en­jeu géo­po­li­tique éner­gé­tique et po­li­tique

Investir en Europe - - Les Élections Européennes 2014 ! -

Le ga­zo­duc ukrai­nien fut long­temps le prin­ci­pal ré­seau de dis­tri­bu­tion du gaz russe des­ser­vant de nom­breux pays de l’UE. La Rus­sie est le pre­mier fournisseur éner­gé­tique de l’UE. Tou­te­fois, les conflits nés entre la so­cié­té na­tio­nale russe Gaz­prom et la so­cié­té de ga­zo­duc ukrai­nienne ont plon­gé dans le froid, à plu­sieurs re­prises, de nom­breux eu­ro­péens. Plu­sieurs pro­jets de ga­zo­ducs sont pen­sés afin de li­mi­ter la dé­pen­dance de l’UE vis-à-vis de du ga­zo­duc ukrai­nien. Deux pro­jets sont des ga­zo­ducs ache­mi­nant le gaz russe : l’un par la mer Bal­tique, le North Stream, un pro­jet prin­ci­pa­le­ment ger­ma­no-russe dé­jà opé­ra­tion­nel de­puis 2011, l’autre, par le sud, le South Stream, en construc­tion de­puis 2007, trans­por­tant le gaz russe par la mer noire et les Bal­kans jus­qu’en Eu­rope de l’Ouest. Trois pro­jets de ga­zo­duc per­met­traient de di­mi­nuer la dé­pen­dance éner­gé­tique de l’UE vis-à-vis de la Rus­sie. Le pro­jet Na­buc­co sou­te­nu par les firmes au­tri­chiennes, hon­groises, bul­gares et rou­maines vient d’être aban­don­né en juillet 2013. Deux pro­jets ont été pri­vi­lé­giés : le Trans Ana­to­lian Pi­pe­line (TANAP) créé par l’Azer­bai­jan et la Tur­quie qui de­vrait être opé­ra­tion­nel en 2018. Aus­si, le Trans Adria­tic Pi­pe­line (TAP) ache­mi­ne­ra le gaz d’Azer­baïd­jan en Grèce, en Al­ba­nie et le Sud de l’Ita­lie en passant sous le mer Adria­tique.

Un ac­cord entre Ia­nou­ko­vitch et la Rus­sie pour re­con­duir le bail de la flotte russe à Sé­bas­to­pol (don­nant à la Rus­sie à ac­cès en mer noire) jus­qu’en 2042 à un prix mo­dé­ré (89mil­lions de dol­lar/an) en échange d’une baisse des prix sur l’achat de gaz (40 milliards $ sur 10 ans) fut re­mis en cause par les der­niers évé­ne­ments.

L’Ukraine a re­non­cé à son adhé­sion à l’OTAN. Tou­te­fois, l’Ukraine est membre de plu­sieurs or­ga­ni­sa­tions pro-eu­ro­péennes : l’as­so­cia­tion GUAM, ini­tiales des pays par­ti­ci­pants (Géor­gie, Ukraine, Azer­baïd­jan, Mol­da­vie), or­ga­ni­sa­tion en fa­veur de la dé­mo­cra­tie et du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, créée en 1997 afin de faire contre-pou­voir au poids de la Rus­sie dans la CEI; membre du Con­seil de l’Eu­rope de­puis 1995 (ac­tuel­le­ment 47 pays membres), or­ga­ni­sa­tion en fa­veur de la dé­fense des droits de l’homme. En­fin, l’Ukraine fait par­tie des pays bé­né­fi­ciant des aides et de la co­opé­ra­tion de l’UE dans le cadre de sa po­li­tique de voi­si­nage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.