Fiche pra­tique : com­ment bé­né­fi­cier de la cou­ver­ture ma­la­die dans toute l’Union eu­ro­péenne?

How to be­ne­fit from health in­su­rance throu­ghout the Eu­ro­pean Union?

Investir en Europe - - Sommaire / Contents -

Dans le cadre de la co­or­di­na­tion des sys­tèmes de pro­tec­tion so­ciale dans l’Union eu­ro­péenne, il existe des dé­marches à suivre se­lon les cas de voyage, de nou­veau lieu de vie ou d’exer­cice d’une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle ou d’étude dans un pays qui n’est pas ce­lui de votre ré­si­dence ha­bi­tuelle.

Si vous faites un sé­jour tem­po­raire, de­man­dez la CEAM :

Vous bé­né­fi­ciez de la carte eu­ro­péenne d’as­su­rance san­té (CEAM) si vous êtes cou­vert par un ré­gime lé­gal d’as­su­rance ma­la­die dans l’un des pays membres de l’Union eu­ro­péenne (Al­le­magne, Au­triche, Bel­gique, Bul­ga­rie, Chypre, Da­ne­mark, Es­pagne, Es­to­nie, Fin­lande, France, Grèce, Hon­grie, Ir­lande, Ita­lie, Let­to­nie, Li­tua­nie, Luxem­bourg, Malte, Pays­Bas, Po­logne, Por­tu­gal, Ré­pu­blique tchèque, Rou­ma­nie, Royaume­Uni, Slo­va­quie, Slo­vé­nie, Suède) ou en Is­lande, au Liech­ten­stein, en Nor­vège et en Suisse, et que vous ré­si­dez dans un autre de ces pays. Elle a une du­rée li­mi­tée à un an mais in­dé­fi­ni­ment re­nou­ve­lable par votre as­su­rance san­té. Si vous ré­si­dez dans un autre pays que ceux in­di­qués, il faut vé­ri­fier si ce pays bé­né­fi­cie d’une conven­tion bi­la­té­rale avec le pays d’ac­cueil au­quel cas il faut une as­su­rance pri­vée spé­ci­fique.

Quelles dé­marches faut­il suivre si vous ré­si­dez en long sé­jour?

Avant votre dé­part, il faut de­man­der à l’or­ga­nisme de sé­cu­ri­té so­ciale dont vous dé­pen­dez (ce­lui du lieu de ré­si­dence) un for­mu­laire S qu’il vous fau­dra dé­po­ser dans le pays où vous ré­si­de­rez (vous ou un des membres de votre fa­mille qui en dé­pend) pour vous ins­crire à l’or­ga­nisme san­té du pays de ré­si­dence de des­ti­na­tion. ­Il faut de­man­der le for­mu­laire S1 si vous sé­jour­nez dans un des pays membres de l’Union eu­ro­péenne ou l’un des quatre pays eu­ro­péens ci­tés plus haut et que vous bé­né­fi­ciez de l’as­su­rance ma­la­die d’un autre de ces pays (par exemple, si vous bé­né­fi­ciez de la cou­ver­ture san­té en France mais que vous al­lez ré­si­der en Es­pagne pour la re­traite ou les études ou y re­cher­cher un tra­vail). ­S’il s’agit d’un trai­te­ment mé­di­cal pla­ni­fié, il faut de­man­der le for­mu­laire S2. The Eu­ro­pean Union co­or­di­na­tion of social pro­tec­tion sys­tems is help­ful in the case of trips, long stay for work, stu­dy or re­ti­re­ment… in a host coun­try in Eu­rope.

If you are tem­po­ra­ry staying in a coun­try, ask the EHIC:

You get the Eu­ro­pean health in­su­rance card (EHIC) if you are co­ve­red by a sta­tu­to­ry health in­su­rance scheme in one of the mem­ber State of the Eu­ro­pean Union (Aus­tria, Bel­gium, Bul­ga­ria, Cy­prus, Den­mark, Spain, Es­to­nia, Fin­land, France, Greece, Hun­ga­ry, Ire­land, Ita­ly, Lat­via, Li­thua­nia, Luxem­bourg, Mal­ta, Ne­ther­lands, Po­land, Por­tu­gal, Czech Re­pu­blic, Ro­ma­nia, Uni­ted King­dom, Slo­va­kia, Slo­ve­nia, Swe­den) or Ice­land , Liech­ten­stein, Nor­way and Swit­zer­land, and you re­side in ano­ther of those coun­tries. It has a li­mi­ted per­iod of one year but re­ne­wable in­de­fi­ni­te­ly by your health in­su­rance. If you live in a coun­try other than those lis­ted, check if that coun­try has a bi­la­te­ral agree­ment with one of them which case you need a spe­ci­fic pri­vate in­su­rance.

What steps should you fol­low if you stay lon­ger?

Be­fore you leave, ask to your na­tio­nal health ad­mi­nis­tra­tion an S form that you must de­po­sit in the coun­try where you want to stay (you or one of your fa­mi­ly mem­bers who de­pendent) to re­gis­ter for the health au­tho­ri­ty of the coun­try of des­ti­na­tion of re­si­dence. ­Ask for the S1 form if you are staying in a mem­ber coun­try of the Eu­ro­pean Union or one of the four Eu­ro­pean coun­tries lis­ted above and you get the as­su­rance of ano­ther di­sease in these coun­tries (eg if you get health co­ve­rage in France, but you are going to re­side in Spain for re­ti­re­ment, edu­ca­tion or are loo­king for a job). ­If there is a plan­ned me­di­cal treat­ment, ask the S2 form.

­Il faut de­man­der le for­mu­laire S3 si vous êtes un an­cien tra­vailleur fron­ta­lier, un ré­sident d’un pays de l’Union eu­ro­péenne tra­vaillant dans un autre pays car vous bé­né­fi­ciez avec votre fa­mille de la cou­ver­ture san­té du pays dans le­quel vous avez tra­vaillé. L’or­ga­nisme qui a émis ce do­cu­ment vous in­di­que­ra à quel or­ga­nisme le re­mettre sui­vant le pays de des­ti­na­tion ou vous ré­si­de­rez.

Quels sont les droits cou­verts par la CEAM ?

La carte eu­ro­péenne d’as­su­rance san­té couvre toutes les pres­ta­tions de soins san­té, trai­te­ment mé­di­cal, hos­pi­ta­li­sa­tion pré­vues par la lé­gis­la­tion de votre pays de ré­si­dence dans les mêmes condi­tions qu’un as­su­ré social de ce pays. L’or­ga­nisme du pays de ré­si­dence est rem­bour­sé par l’or­ga­nisme dont vous dé­pen­dez.

Quelles dé­marches si vous exer­cez une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle dans plu­sieurs pays ?

En prin­cipe avant le dé­but d’ac­ti­vi­té dans un autre pays membre de l’Union eu­ro­péenne ou de l’un des quatre pays ci­tés plus haut, vous de­vez vous pro­cu­rer le for­mu­laire A1 qui at­tes­te­ra de la lé­gis­la­tion de sé­cu­ri­té so­ciale ap­pli­cable afin de vous évi­ter de co­ti­ser plu­sieurs fois. Si vous êtes sa­la­rié, votre em­ployeur fe­ra la de­mande au­près de l’or­ga­nisme de sé­cu­ri­té social dont vous dé­pen­dez. Si vous êtes tra­vailleur in­dé­pen­dant ou sa­la­rié qui tra­vaille ré­gu­liè­re­ment avec d’autres pays, vous fe­rez vous­même la de­mande.

De quelle lé­gis­la­tion so­ciale dé­pendre dans le cas d’une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle exer­cée dans plu­sieurs pays ?

­Sa­la­rié ou tra­vailleur in­dé­pen­dant en dé­ta­che­ment (moins de 24 mois): vous dé­pen­drez de la lé­gis­la­tion de sé­cu­ri­té so­ciale de l’Etat à par­tir du­quel vous êtes dé­ta­ché ou rat­ta­ché. ­Sa­la­rié dans plu­sieurs pays si­mul­ta­né­ment ou de fa­çon al­ter­née : vous dé­pen­drez soit de la lé­gis­la­tion de votre lieu de ré­si­dence soit de celle dé­pen­dante du siège social de votre prin­ci­pal em­ployeur. ­Tra­vailleur in­dé­pen­dant dans plu­sieurs pays si­mul­ta­né­ment ou de fa­çon al­ter­née: vous dé­pen­drez soit de la lé­gis­la­tion de votre lieu de ré­si­dence soit de celle du pays dans le­quel vous exer­cez vos plus grands centres d’in­té­rêt. ­Sa­la­rié et tra­vailleur in­dé­pen­dant dans plu­sieurs pays de l’UE: vous dé­pen­drez de la lé­gis­la­tion de votre ac­ti­vi­té sa­la­riée. ­Fonc­tion­naire dans plu­sieurs pays: vous dé­pen­drez de la lé­gis­la­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion qui vous em­ploie. ­Ask for the S3 form if you are a for­mer fron­tier wor­ker, a re­sident of a coun­try in the Eu­ro­pean Union wor­king in ano­ther coun­try be­cause you have with your fa­mi­ly health co­ve­rage in the coun­try where you wor­ked. The ad­mi­nis­tra­tion that gave you the do­cu­ment will tell you where you have to be re­gis­te­red in the host State.

What social rights are co­ve­red by the EHIC?

The Eu­ro­pean health in­su­rance card co­vers all health care ser­vices, me­di­cal treat­ment, hos­pi­ta­li­za­tion pro­vi­ded by the le­gis­la­tion of your coun­try of re­si­dence un­der the same condi­tions as in­su­red in that coun­try. The health ad­mi­nis­tra­tion of the coun­try of re­si­dence is reim­bur­sed by the agen­cy which de­li­ve­red the card.

What steps if you work in se­ve­ral coun­tries?

In prin­ciple be­fore the start of bu­si­ness in ano­ther mem­ber State of the Eu­ro­pean Union or one of the four coun­tries men­tio­ned above, you must ob­tain the A1 form at­tes­ting to the social se­cu­ri­ty le­gis­la­tion in or­der to avoid you to contri­bute se­ve­ral times. If you are em­ployed, your em­ployer will make the ap­pli­ca­tion to the social se­cu­ri­ty or­ga­ni­za­tion in your area. If you are self em­ployed or who re­gu­lar­ly works with other coun­tries, you will make your­self the re­quest.

What is the social le­gis­la­tion in the case of a pro­fes­sio­nal ac­ti­vi­ty in se­ve­ral coun­tries?

­Em­ployee or in­de­pendent se­con­ded wor­ker: un­der 24 months You will re­port to the social se­cu­ri­ty le­gis­la­tion of the state from which you are de­ta­ched. ­ Em­ployee in se­ve­ral coun­tries si­mul­ta­neous­ly or al­ter­na­te­ly: You will re­port to the law of your place of re­si­dence from one de­pendent on the head of­fice of your main em­ployer. ­Self­em­ployed in se­ve­ral coun­tries si­mul­ta­neous­ly or al­ter­na­te­ly: You will re­port to the laws of your re­si­dence or that of the coun­try in which you exer­cise your grea­test in­ter­ests. ­ Em­ployee and self­em­ployed in se­ve­ral EU coun­tries: You will re­port to the laws of your em­ploy­ment. ­ Ci­vil ser­vant in se­ve­ral coun­tries: You will re­port to the le­gis­la­tion of the ad­mi­nis­tra­tion which em­ploys you.

FICHE PRA­TIQUE IN­FOR­MA­TION USE­FUL

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.