Cy­ber­sé­cu­ri­té face à la mo­bi­li­té des ré­seaux élec­triques Cy­ber­se­cu­ri­ty fa­cing the mo­bi­li­ty of po­wer gr ids

Vi­viane du Cas­tel, ISEG/ISG­ISERAM, ISMEA, Pa­ris, dé­cembre 2016(1)

Investir en Europe - - FRANCE EXIT -

La mo­bi­li­té du­rable est in­dis­so­ciable des ré­seaux élec­triques qui sont les élé­ments es­sen­tiels de toute ac­ti­vi­té éco­no­mique. De plus, ces ré­seaux re­pré­sentent un com­po­sant ma­jeur de la tran­si­tion éner­gé­tique. Celle­ci cor­res­pond aux ob­jec­tifs de « l’Agen­da 2030 » de l’Union eu­ro­péenne(2) : aug­men­ta­tion des éner­gies re­nou­ve­lables dans les bou­quets éner­gé­tiques ; baisse du CO² ; et maî­trise de la de­mande éner­gé­tique (MDE).

Dé­ve­lop­pe­ment du­rable et ré­seaux élec­triques in­tel­li­gents

Dans ce cadre, les vé­hi­cules élec­triques oc­cupent une place im­por­tante. Tou­te­fois, la mo­bi­li­té du­rable passe éga­le­ment par les vé­hi­cules hy­brides. Ces der­niers vont d’ailleurs fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment des vé­hi­cules élec­triques. À titre illus­tra­tif, la ville de Bruxelles dé­ve­loppe une « ex­pé­rience ci­toyenne » orien­tée vers une nou­velle éco­no­mie, fon­dée sur l’agro­ur­ba­nisme. Ain­si, le vé­hi­cule to Grid (vé­hi­cule élec­trique au ser­vice du ré­seau­V2G) de­vrait per­mettre de « ré­in­té­grer l’élec­tri­ci­té conte­nue dans les bat­te­ries d’une voi­ture élec­trique dans le ré­seau élec­trique du­rant les pé­riodes de sta­tion­ne­ment »(3) . Ils sont do­tés d’une bat­te­rie li­thium­ion et pour­raient « ab­sor­ber les excès d’éner­gie pro­duite quand la de­mande est faible et la res­ti­tuer au ré­seau quand la de­mande est im­por­tante »(4) .

Dans le même ordre d’idées, en 2020, le parc au­to­mo­bile fran­çais de­vrait com­por­ter 2 mil­lions de vé­hi­cules élec­triques, sauf que l’éner­gie ne se stocke tou­jours pas en grande quan­ti­té, dans des condi­tions éco­no­miques rai­son­nables. Dans le même temps, au sein de l’Union eu­ro­péenne, le sto­ckage est dif­fus(5) Sus­tai­nable mo­bi­li­ty is in­se­pa­rable from elec­tri­ci­ty grids, which are es­sen­tial ele­ments of any eco­no­mic ac­ti­vi­ty. Mo­reo­ver, these net­works re­present a ma­jor com­ponent of the ener­gy tran­si­tion. This cor­res­ponds to the ob­jec­tives of the "Agen­da 2030" of the Eu­ro­pean Union (2): in­crease of re­ne­wable ener­gies in the ener­gy mix; Re­duc­tion of CO²; And ener­gy de­mand ma­na­ge­ment (MDE).

Sus­tai­nable de­ve­lop­ment and smart gr ids

In this context, elec­tric ve­hicles hold an im­por­tant place. Ho­we­ver, sus­tai­nable mo­bi­li­ty al­so in­volves hy­brid ve­hicles. They will pro­mote the de­ve­lop­ment of elec­tric ve­hicles. As an illus­tra­tion, the ci­ty of Brus­sels de­ve­lops a "ci­ti­zen ex­pe­rience" orien­ted to­wards a new eco­no­my, ba­sed on agro­ur­ba­nism. Thus, the ve­hicle to Grid (elec­tric ve­hicle ser­ving the V2G net­work) should make it pos­sible to "rein­te­grate the elec­tri­ci­ty contai­ned in the bat­te­ries of an elec­tric car in­to the elec­tri­ci­ty grid du­ring per­iods of par­king" (3) . They are equip­ped with a li­thium­ion bat­te­ry and could "ab­sorb the ex­cess ener­gy pro­du­ced when de­mand is low and re­turn it to the grid when de­mand is high" (4). Si­mi­lar­ly, in 2020, the French mo­tor ve­hicle leet is ex­pec­ted to contain 2 mil­lion elec­tric ve­hicles, ex­cept that ener­gy is still not a stock­pile un­der rea­so­nable eco­no­mic condi­tions. At the same time, in the Eu­ro­pean Union, sto­rage is dif­fuse (5).

Pho­to presse de la Com­mis­sion eu­ro­péenne ec.eu­ro­pa.eu press sup­port of the Eu­ro­pean Com­mis­sion

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.