De l’In­tel­li­gence ar­ti icielle à la per­sonne élec­tro­nique

From Ar­ti icial In­tel­li­gence to hu­man ma­chine

Investir en Europe - - SOMMAIRE / CONTENTS - Jean Pierre MALLE( 1), Fon­da­teur de M8* / Foun­der of M8, spé­cia­liste de l’In­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle/ Ar­ti­fi­cial In­tel­li­gence en­gi­neer

Nos com­por­te­ments laissent des traces nu­mé­riques ana­ly­sées par de nombreux al­go­rithmes pour nous as­sis­ter et nous conseiller de­puis long­temps. Mais trai­ter ces don­nées pour mixer des per­sonnes phy­siques avec des per­sonnes élec­tro­niques in­tel­li­gentes re­quière des ap­proches et des tech­niques in­édites dans le monde du da­ta­mi­ning, de la mo­dé­li­sa­tion ou de la sta­tis­tique tel que nous les connais­sons. Toute notre vie, du ma­tin au soir, nous per­ce­vons et ana­ly­sons des si­tua­tions. Par­fois, nous sommes confron­tés à plu­sieurs di­zaines de si­tua­tions en­chaî­nées par mi­nute. Nous adop­tons au moins 3 pos­tures dif­fé­rentes se­lon la tem­po­ra­li­té de la si­tua­tion : pré­sent, pas­sé, fu­tur.

Par exemple, lorsque nous par­cou­rons les rayons d’un ma­ga­sin, nous re­mar­quons des pro­duits sur les éta­gères et pour cha­cun d’eux, à tour de rôle, nous nous po­sons une mul­ti­tude de ques­tions. En ai­je be­soin ? puis­je le payer ? vais­je ai­mer ? Est­ce moins cher ailleurs ? Qu’est­ce que ce­la contient ? … Il s’agit ici d’une ana­lyse de la si­tua­tion en temps réel. Chaque si­tua­tion concerne l’ins­tant pré­sent. Ces ins­tants pré­sents se suc­cèdent pro­duit après pro­duit.

Au bout du rayon, cer­tains pro­duits res­te­ront gra­vés dans notre mé­moire quelques temps, d’autres se­ront ou­bliés im­mé­dia­te­ment et d’autres ne se­ront même pas re­mar­qués par notre sys­tème de per­cep­tion. Notre vi­sion du ma­ga­sin n’est pas la vi­sion de la réa­li­té, c’est une image que nous nous construi­sons dans la­quelle chaque élé­ment est un ava­tar de l’élé­ment réel.

* EN*

Our be­ha­viors leave di­gi­tal traces ana­ly­zed by ma­ny al­go­rithms to as­sist us and ad­vise us for a long time. But pro­ces­sing these da­ta to mix in­di­vi­duals with in­tel­li­gent elec­tro­nic per­son re­quires new ap­proaches and tech­niques in the world of da­ta­mi­ning, mo­de­ling or sta­tis­tics as we know them.

Our whole life, from mor­ning to night, we per­ceive and ana­lyze si­tua­tions. So­me­times we are confron­ted with se­ve­ral do­zens of chai­ned si­tua­tions per mi­nute. We adopt at least 3 dif­ferent pos­tures ac­cor­ding to the tem­po­ra­li­ty of the si­tua­tion: present, past, fu­ture.

For example, as we walk through the shelves of a store, we see pro­ducts on the shelves and for each of them, in turn, we ask our­selves a mul­ti­tude of ques­tions. Do I need it? can I pay for it? will I love? Is it chea­per el­sew­here? What does it contain? ... This is an ana­ly­sis of the si­tua­tion in real time. Eve­ry si­tua­tion concerns the present mo­ment. These present mo­ments suc­ceed one ano­ther af­ter the pro­duct.

At the end of the shelf, some pro­ducts will be re­mem­be­red for a while, others will be for­got­ten im­me­dia­te­ly and others will not even be no­ti­ced by our sys­tem of per­cep­tion. Our vi­sion of the store is not the vi­sion of rea­li­ty, it is an image that we construct in which each ele­ment is an ava­tar of the real ele­ment.

L’ava­tar du pro­duit est em­preint de notre pas­sé et de son contexte. Lorsque nous nar­re­rons cette ex­pé­rience, l’in­for­ma­tion trans­mise se­ra celle por­tée par l’ava­tar du pro­duit et non le re­flet fi­dèle de la réa­li­té. Ain­si, nous pour­rons as­su­rer avec force de convic­tion qu’un élé­ment était vert alors qu’il était bleu. De même, nous n’ac­cep­te­rons pas un pro­duit stric­te­ment iden­tique à ce­lui que l’on cherche sim­ple­ment parce qu’il a été po­sé dans un autre rayon, donc em­preint d’un contexte in­adé­quat. Le pro­duit est le même mais l’ava­tar du pro­duit dans notre mé­moire contex­tua­li­sée ne l’est pas.

* EN*

The ava­tar of the pro­duct is a me­mo­ry with our past and its context. When we nar­rate this ex­pe­rience, the in­for­ma­tion trans­mit­ted will be that car­ried by the ava­tar of the pro­duct and not the fai­th­ful re­flec­tion of the rea­li­ty. Thus, we can convin­cin­gly as­sert that an ele­ment was green when it was blue. Si­mi­lar­ly, we will not ac­cept a pro­duct that is strict­ly iden­ti­cal to the one we are loo­king for sim­ply be­cause it has been pla­ced in ano­ther de­part­ment, and the­re­fore has an in­ade­quate context. The pro­duct is the same but the ava­tar of the pro­duct in our contex­tua­li­zed me­mo­ry is not.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.